Les Bourses européennes calent, le dollar baisse avant Trump

lundi 27 février 2017 18h12
 

(Reuters) - Les Bourses européennes ont marqué le pas lundi, la prudence avant des discours très attendus de Donald Trump mardi puis de Janet Yellen vendredi et de mauvaises nouvelles sur le front des fusions-acquisitions ayant découragé toute velléité de hausse.

À Paris, le CAC 40 a terminé pratiquement inchangé à 4.845,18 points. Le Footsie britannique a gagné 0,13% et le Dax allemand 0,16%, tout comme l'indice EuroStoxx 50 alors que le FTSEurofirst 300 a abandonné 0,08%. Le Stoxx 600 a lui progressé de 0,13%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait proche de l'équilibre, même si le Dow Jones et le Standard & Poor's-500 ont inscrit en matinée de nouveaux records, à 20.841,82 points et à 2.369,18 points respectivement.

L'indice mondial MSCI abandonne 0,07% et s'achemine vers son deuxième repli consécutif après avoir atteint jeudi un plus haut historique.

Le président américain doit prononcer mardi soir devant le Congrès un discours dans lequel il pourrait détailler ses projets budgétaires, fiscaux et réglementaires. Lundi, il a évoqué un projet de budget favorisant la Défense, avec 54 milliards de dollars de crédits supplémentaires pour le Pentagone censés être compensés par des économies dans d'autres domaines.

Il a aussi promis une "grosse" annonce sur les infrastructures, ce qui favorise les valeurs du secteur, comme Caterpillar (+1,7%).

Certains investisseurs ont toutefois surtout retenu des propos récents de Donald Trump et de Stephen Mnuchin, son secrétaire au Trésor, que la réforme fiscale pourrait devoir attendre le second semestre et que le rythme de croissance de 3% évoqué par le président pourrait n'être atteint que fin 2018.

"Ces deux éléments sont un peu en contradiction avec ce qu'espérait le marché en termes de croissance à court terme et de clarifications rapides sur la réforme fiscale", explique Bipan Rai, responsable de la stratégie macro de CIBC Capital Markets.

Aux valeurs en Europe, Intesa Sanpaolo a bondi de 5,49%, la meilleure performance du FTSEurofirst 300, après avoir renoncé vendredi à son projet de rapprochement avec Generali, ce qui a rassuré les actionnaires de la banque italienne sur le dividende. Generali a perdu 2,84%.   Suite...

 
Les Bourses européennes ont marqué le pas lundi, la prudence avant des discours très attendus de Donald Trump mardi puis de Janet Yellen vendredi et de mauvaises nouvelles sur le front des fusions-acquisitions ayant découragé toute velléité de hausse. À Paris, le CAC 40 a terminé pratiquement inchangé à 4.845,18 points. Le Footsie britannique a gagné 0,13% et le Dax allemand 0,16%, tout comme l'indice EuroStoxx 50 alors que le FTSEurofirst 300 a abandonné 0,08%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach