La hausse de l'emploi intérimaire en France ralentit mais reste solide

lundi 27 février 2017 16h24
 

PARIS (Reuters) - Le rythme de croissance de l'emploi intérimaire, considérée comme un indicateur avancé de la situation générale de l'emploi, a marqué le pas en janvier tout en se maintenant à un niveau élevé, selon le barème Prism'emploi publié mercredi.

Le mois dernier, l'emploi intérimaire a enregistré une progression de 8% par rapport à janvier 2015, alors que la hausse s'était élevée à 13,3% en décembre.

"La croissance de l’emploi intérimaire demeure solide en ce début d’année, en dépit d’un 'effet de base' désormais moins favorable, consécutif à la reprise intervenue en janvier 2015", souligne Prism'emploi, qui regroupe plus de 600 entreprises de recrutement et d'intérim.

Tous les grands secteurs ont contribué à alimenter la progression de l'intérim en janvier - même si aucun n'a été épargné par le ralentissement - et les écarts de tendance s'atténuent.

La croissance de l'emploi intérimaire est restée soutenue en janvier dans l'industrie (+9,4%, après +12,2% en décembre) tandis que les transports, qui avaient alimenté le développement de l'intérim tout au long de l'année 2016, ont connu un net coup de frein (+8,8%, après +22,8%).

La progression des effectifs intérimaires est également restée dynamique en dépit d'une franche décélération dans le BTP (+7,6%, contre +15,2% en décembre), dans les services (+6,4% après 11,2%).

La hausse reste plus modeste dans le commerce (+3,1%, après +7,3% en décembre), qui a renoué avec la croissance des effectifs intérimaires en octobre après cinq mois dans le rouge.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

 
Le rythme de croissance de l'emploi intérimaire, considérée comme un indicateur avancé de la situation générale de l'emploi, a marqué le pas en janvier tout en se maintenant à un niveau élevé, selon le barème Prism'emploi publié mercredi. Le mois dernier, l'emploi intérimaire a enregistré une progression de 8% par rapport à janvier 2015, alors que la hausse s'était élevée à 13,3% en décembre. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann