Prudence sur les marchés actions, détente sur le 10 ans français

lundi 27 février 2017 13h07
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent sur une note hésitante à mi-séance et Wall Street est attendue en léger repli tandis que le dollar se stabilise à la veille d'un discours très attendu de Donald Trump et que le rendement de la dette française repart à la baisse en réaction aux derniers développements de la campagne présidentielle dans l'Hexagone.

À Paris, le CAC 40 perd 0,09% à 4.840,64 points vers 11h46 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,11% et à Londres, le FTSE gagne 0,12%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,18% et le Stoxx 600 perd 0,27% mais l'EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,15%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de quelques fractions. L'événement de la semaine sera, mardi, le discours de Donald Trump devant les deux chambres du Congrès, au cours duquel le président des Etats-Unis pourrait donner des précisions sur son programme économique et budgétaire, et donc justifier, ou pas, la hausse enregistrée par Wall Street depuis son élection.

L'indice mondial MSCI abandonne 0,16% et s'achemine vers son deuxième repli consécutif en trois semaines après avoir atteint jeudi un plus haut historique. Tokyo a cédé 0,91% avec le raffermissement du yen.

Sur le marché obligataire, le facteur marquant du jour est le repli du rendement à dix ans français, repassé sous 0,90%, au plus bas depuis un mois, grâce aux signes de remontée d'Emmanuel Macron dans les intentions de vote pour la présidentielle.

Le rendement allemand s'orientant au contraire à la hausse, l'écart de rendement entre les titres à dix ans allemand et français est revenu sous 69 points de base après avoir atteint 84 points en début de semaine dernière.

Aux valeurs, Intesa Sanpaolo gagne près de 4,62%, la meilleure performance du FTSEurofirst 300, après avoir renoncé vendredi à son projet de rapprochement avec Generali. Ce dernier perd 3,62%.

London Stock Exchange Group cède 2,656% et Deutsche Börse 2,88%, l'opérateur boursier britannique ayant déclaré que la Commission européenne devrait refuser leur fusion. Le compartiment des services financiers (-1,14%) accuse ainsi le repli le plus marqué des indices sectoriels Stoxx.

A Paris, TechnipFMC, lanterne rouge du CAC, abandonne 2,12% après des résultats marqués par une dégradation des marges au quatrième trimestre, alors que Sopra Steria s'adjuge 4,65% après avoir dépassé les attentes en 2016.   Suite...

 
Les Bourses européennes évoluent sur une note hésitante à mi-séance et Wall Street est attendue en léger repli. À Paris, le CAC 40 perd 0,09%. À Francfort, le Dax prend 0,11% et à Londres, le FTSE gagne 0,12%. /Photo prise le 16 janvier 2017/REUTERS/Toby Melville