February 24, 2017 / 6:41 AM / 5 months ago

Les prévisions de BASF déçoivent, le titre baisse

2 MINUTES DE LECTURE

Le géant allemand de la chimie BASF s'attend à renouer avec la croissance du bénéfice cette année après avoir profité au quatrième trimestre de la hausse des prix dans le domaine de pétrochimie. Le numéro un mondial de la chimie en termes de vente vise une progression de son Ebit ajusté pouvant atteindre 10% en 2017, après un recul de 6% en 2016. /Photo d'archives/Ina Fassbender

LUDWIGSHAFEN (Reuters) - BASF s'attend à renouer avec la croissance du bénéfice cette année après avoir profité au quatrième trimestre de la hausse des prix dans le domaine de pétrochimie.

Le numéro un mondial de la chimie en termes de vente vise une progression de son Ebit ajusté pouvant atteindre 10% en 2017, après un recul de 6% en 2016.

La hausse des cours du pétrole devrait soutenir la division pétrole et gaz et le taux d'utilisation des grands complexes pétrochimiques, qui ont bénéficié d'investissements supérieurs à la moyenne ces dernières années, s'améliorera, a dit BASF.

Mais les investisseurs avaient anticipé une progression du bénéfice d'exploitation supérieure à 12% en 2017.

Le titre du géant allemand de la chimie perd 3,46% vers 11h30 GMT, à 86,83 euros, plus forte baisse à la Bourse de Francfort. Il efface ainsi les gains accumulés au cours des deux dernières semaines.

"Le marché était trop optimiste sur les perspectives de bénéfices de BASF et par conséquent, cet optimisme est déjà inscrit dans les cours", a déclaré Markus Mayer, analyste chez Baader Bank.

Le bénéfice trimestriel avant intérêt et taxes (Ebit) et hors exceptionnels a augmenté de 15% à 1,18 milliard d'euros, soit un résultat légèrement supérieur au consensus Reuters à 1,12 milliard.

La forte demande pour des produits chimiques précurseurs a permis d'augmenter les prix.

"Nos volumes de ventes dans l'activité chimie continuent d'augmenter, particulièrement en Asie", a déclaré Kurt Bock, président du directoire dans un communiqué.

Cependant, le bénéfice a été grevé par la provision inscrite pour les rémunérations des hauts responsables de l'entreprise, dont les bonus devraient être plus élevés, le titre BASF ayant gagné quelque 14% au quatrième trimestre.

Ludwig Burger; Bertrand Boucey et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below