Safran: Année cruciale de transition vers le moteur LEAP

vendredi 24 février 2017 10h11
 

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Safran a annoncé vendredi viser pour 2017 un résultat opérationnel courant stable et une croissance organique modérée après des résultats 2016 conformes aux attentes, alors qu'il compte investir cette année quelque 850 millions d'euros pour soutenir la montée en cadence du moteur LEAP, son défi majeur.

L'équipementier aéronautique, qui a présenté une offre amicale de rachat de Zodiac Aerospace en janvier, précise dans un communiqué viser en 2017 un ROC proche des 2,404 milliards d'euros de 2016 (+5,4%).

Le groupe, dont l'Etat français détient encore 14,0%, vise aussi une croissance de 2-3% de son chiffre d'affaires ajusté en 2017, une fourchette de 2-4% hors effet de la mise en équivalence depuis juillet 2016 d'Airbus Safran Launchers, sa coentreprise de lanceurs spatiaux avec Airbus.

A 10h08, l'action cède 0,68% à 65,54 euros, surperformant légèrement le CAC 40 (-0,44%) et portant son recul depuis le début de l'année à 4,2% (contre +0,36% pour l'indice parisien).

Sandy Morris, analyste chez Jefferies, a noté la bonne résistance de la marge de la propulsion aérospatiale (à 19,0% en 2016, soit -0,7 point) alors même que la montée en cadence du LEAP a commencé à peser au cours de l'exercice écoulé.

"La prévision d'Ebit pour 2017 est peut-être un peu inférieure à la nôtre, mais il y a des années qui ne sont pas très significatives et c'est probablement l'une de celles-là", note-t-il.

Le directeur général du groupe Philippe Petitcolin a fait état lors d'une conférence téléphonique de 12.000 livraisons de moteurs LEAP à fin janvier.

L'avionneur chinois Comac démarrera d'ici deux semaines les essais de roulage du C919, équipé d'un LEAP, et pourrait effectuer en avril le premier vol de l'avion, destiné à concurrencer les monocouloirs Airbus et Boeing.   Suite...

 
Safran a annoncé vendredi viser pour 2017 un résultat opérationnel courant stable et une croissance organique modérée après des résultats 2016 conformes aux attentes, alors qu'il compte investir cette année quelque 850 millions d'euros pour soutenir la montée en cadence du moteur LEAP, son défi majeur. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau