Telefonica veut améliorer sa rentabilité pour se désendetter

jeudi 23 février 2017 10h46
 

par Julien Toyer et Andrés González

MADRID (Reuters) - Telefonica a annoncé jeudi son intention de privilégier l'amélioration de sa rentabilité cette année afin de réduire son endettement, tout en cherchant des opportunités de cessions d'actifs, y compris sa filiale britannique O2.

L'action du groupe espagnol gagnait 2,86% à 9,62 euros à 09h20 GMT, la plus forte hausse de l'indice EuroStoxx 50, alors en progression de 0,22%.

En 2016, Telefonica a augmenté de 14,3% son bénéfice d'exploitation avant dépréciations et amortissements (Oibda) à 15,118 milliards d'euros et dégagé un résultat net de 2,369 milliards, grâce à l'amélioration de ses activités et à la baisse du coût de sa restructuration, deux facteurs qui ont plus que compensé des effets de change négatifs.

Sa dette s'élevait à 48,595 milliards d'euros fin décembre, soit un milliard de moins qu'à fin septembre, grâce à l'amélioration de la génération de trésorerie.

La direction table sur une nouvelle diminution de 1,275 milliard d'euros une fois bouclée la vente de 40% de la filiale de relais Telxius, annoncée mardi.

Telefonica cherche aussi à vendre tout ou partie du capital d'O2 et plusieurs sources proche du projet ont rapporté qu'il pourrait lancer cette année l'introduction en Bourse de la filiale britannique.

Pour l'instant, cependant, le groupe privilégie la génération organique de liquidités par le biais de la diminution des investissements, des réductions de coûts et de l'amélioration des marges permise par la vente de services "premium".

S'il prévoit un chiffre d'affaires stable en 2017, il vise ainsi une amélioration d'un point de sa marge bénéficiaire et d'une diminution d'autant de son ratio investissements/chiffre d'affaires.   Suite...

 
Telefonica a annoncé jeudi son intention de privilégier l'amélioration de sa rentabilité cette année afin de réduire son endettement, tout en cherchant des opportunités de cessions d'actifs, y compris sa filiale britannique O2. L'action du groupe espagnol gagnait 2,86% à 9,62 euros à 09h20 GMT, la plus forte hausse de l'indice EuroStoxx 50, alors en progression de 0,22%. /Photo d'archives/REUTERS/Sergio Perez