Swiss Re confirme ses objectifs malgré une chute de son bénéfice

jeudi 23 février 2017 09h09
 

ZURICH (Reuters) - Swiss Re a confirmé jeudi ses objectifs à moyen terme malgré une chute de 45% de son bénéfice net trimestriel, affecté par une série de catastrophes naturelles dont l'ouragan Matthew aux États-Unis et un puissant séisme en Nouvelle Zélande.

Pour l'ensemble de l'année, le bénéfice net du deuxième réassureur mondial derrière Munich Re, est en repli de 23% à 3,558 milliards de dollars (3,371 milliards d'euros), en retrait par rapport à la prévision des analystes qui était de 3,716 milliards selon le consensus établi par Reuters.

Les résultats de 2015 avaient été dopés par une plus-value fiscale exceptionnelle et de faibles pertes pour catastrophes naturelles.

L'action est indiquée en baisse de 2% en avant-Bourse.

"Globalement, les conditions de marché ont été difficiles mais la baisse des tarifs dans l'immobilier (notamment pour les catastrophes naturelles) et sur les marchés spécialisés a commencé à ralentir", écrit le groupe dans un communiqué.

Swiss Re a aussi annoncé un recul de 18% des renouvellements de polices en janvier, à 8,5 milliards de dollars, dans un contexte de pression persistante sur les tarifs de réassurance.

Les renouvellements de janvier sont considérés comme une indication importante de l'évolution des tarifs.

Le réassureur propose néanmoins de relever son dividende 2016 à 4,85 francs suisses, contre 4,60 francs au titre de 2015, et annonce un nouveau plan de rachat d'actions portant sur un maximum d'un milliard de francs (938 millions d'euros).

Munich Re a publié de son côté un bénéfice net préliminaire 2016 en baisse de 16% à 2,6 milliards d'euros, tout en se montrant confiant dans ses perspectives.

(Brenna Hughes Neghaiwi, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 
Swiss Re a confirmé jeudi ses objectifs à moyen terme malgré une chute de 45% de son bénéfice net trimestriel, affecté par une série de catastrophes naturelles dont l'ouragan Matthew aux États-Unis et un puissant séisme en Nouvelle Zélande. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann