PSA double son bénéfice net et relève son objectif de marge

jeudi 23 février 2017 09h38
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - Le groupe PSA a fait état jeudi d'un bénéfice net quasi doublé en 2016 et relevé son objectif de marge d'exploitation à moyen terme, les volumes, les réductions de coûts et les hausses de prix ayant à nouveau soutenu l'an dernier sa performance opérationnelle.

Le constructeur automobile, en discussion pour une acquisition de la filiale européenne de General Motors, Opel/Vauxhall, avait déjà renoué en 2015 avec un bénéfice net après avoir traversé de graves difficultés financières.

"C'est la troisième année consécutive de croissance. Le groupe construit au quotidien les conditions d'une croissance rentable et pérenne", a déclaré le président du directoire Carlos Tavares au cours d'une conférence de presse.

Le bénéfice net de PSA a atteint l'an dernier 1,7 milliard d'euros (+92,4%) et le groupe propose de verser au titre de l'exercice écoulé un dividende de 0,48 euro par action, pour la première fois depuis l'exercice 2010.

PSA, dont la marge opérationnelle courante de la division automobile a progressé d'un point à 6%, un nouveau record pour le groupe, a encore bénéficié de l'impact de ses réductions de coûts fixes et variables (+863 millions d'euros sur l'exercice écoulé) ainsi que de ses hausses de prix (+365 millions d'euros) et d'un début d'amélioration du mix produit du groupe avec ses derniers lancements.

Ceux-ci ont permis de compenser des effets de changes négatifs, notamment en Argentine et au Royaume-Uni, qui ont atteint l'an dernier 838 millions d'euros au total.

Fort de cette performance, le constructeur a relevé à plus de 4,5% contre 4% jusqu'ici, l'objectif de marge opérationnelle courante de sa division auto pour la période 2016-2018.

Les autres objectifs - 6% de marge en 2021, une hausse de 25% du chiffre d'affaires entre 2015 et 2021, dont +10% entre 2015 et 2018 - ont été confirmés.   Suite...

 
Le groupe PSA a fait état jeudi d'un bénéfice net quasi doublé en 2016 et relevé son objectif de marge d'exploitation à moyen terme, les volumes, les réductions de coûts et les hausses de prix ayant à nouveau soutenu l'an dernier sa performance opérationnelle. /Photo prise le 14 février 2017/REUTERS/Ralph Orlowski