Axa redresse ses activités vie & dommages grâce à la reprise du 2e semestre

jeudi 23 février 2017 14h04
 

par Matthieu Protard et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - Axa a profité de la reprise des marchés financiers et de l'amorce de la remontée des taux d'intérêt au second semestre 2016 pour améliorer ses performances dans l'assurance-vie et dommages, ce qui lui a permis de dégager des résultats annuels globalement en ligne avec les attentes.

Le numéro deux de l'assurance en Europe, après l'allemand Allianz, a clôturé l'exercice 2016 sur une progression de 2% de son chiffre d'affaires dans l'assurance-vie alors que ces revenus avaient reculé de 2% au premier semestre.

Dans l'assurance dommages, le groupe est aussi parvenu à inverser la tendance avec un résultat opérationnel en progression de 2% sur l'année écoulée, après un recul de 6% au cours des six premiers mois de l'année sous l'effet du coût des catastrophes naturelles.

"Globalement, l'activité vie a été tout à fait positive sur la deuxième partie de l'année", a souligné Gérald Harlin, le directeur financier d'Axa, lors d'une conférence téléphonique.

"La deuxième partie de l'année s'est plutôt bien passée. La remontée des taux d'intérêt, la remontée des marchés financiers ont été des éléments tout à fait favorables."

En Bourse, bien que les analystes soulignent que les résultats annuels sont en ligne avec leurs attentes, l'action Axa se cherche. Après avoir ouvert en baisse, elle est repassée dans le vert en matinée avant de repartir à la baisse et cède 0,72% à 22,66 euros à 13h50, en net retrait par rapport à l'indice européen de l'assurance (-0,13%).

"Nous nous attendons à ce que la performance boursière d'Axa reste principalement tributaire de facteurs macroéconomiques", expliquent dans une note les analystes de Barclays, citant comme événements majeurs les élections présidentielle et législatives en France, la politique monétaire aux Etats-Unis et les marchés d'actions en Europe.

  Suite...

 
Axa, qui a fait état jeudi de résultats sensiblement sous les attentes en 2016, a amélioré la performance de ses activités dans l'assurance vie au cours d'un second semestre qui a bénéficié de la reprise des marchés financiers après le 'Brexit' et d'un début de remontée des taux d'intérêt. /Photo d'archives/REUTERS/Mick Tsikas