Nissan-Ghosn renonce au poste de DG, privilégie l'alliance

jeudi 23 février 2017 10h30
 

par Naomi Tajitsu et Chang-Ran Kim

TOKYO (Reuters) - Nissan Motor a annoncé jeudi que Carlos Ghosn, aux commandes du deuxième constructeur automobile japonais depuis 16 ans, allait démissionner de son poste de directeur général pour laisser les rênes à Hiroto Saikawa, un vétéran du groupe.

Carlos Ghosn, 62 ans, restera président du conseil d'administration de Nissan mais pourra désormais se consacrer davantage à l'alliance avec Renault , l'actionnaire à 43,4% du constructeur japonais, dont il est également le PDG, à laquelle s'est récemment rajouté Mitsubishi Motors.

Cela fait des années que nombre d'actionnaires de Renault se plaignent de la double casquette de Ghosn, qui avait en outre endossé en décembre une troisième présidence, celle de Mitsubishi Motors, le sixième constructeur automobile japonais désormais contrôlé par Nissan.

Ce changement de gouvernance vise à exploiter au mieux les synergies apportées par la nouvelle alliance avec Mitsubishi face aux pressions croissantes qui s'exercent sur les constructeurs pour monter en puissance et se développer sur de nouveaux marchés tels que les voitures à conduite autonome.

Hiroto Saikawa, 63 ans, actuellement co-directeur général de Nissan après avoir déjà passé 40 ans au sein de l'entreprise, sera seul aux commandes opérationnelles à partir du 1er avril.

"Après avoir récemment endossé de nouvelles responsabilités chez Mitsubishi Motors (...) j'ai décidé que le temps était mûr pour que Hiroto Saikawa me succède en tant que directeur général de Nissan", déclare Carlos Ghosn, cité dans un communiqué.

"En tant que président de Nissan, je continuerai de superviser et de guider l'entreprise (...)", poursuit-il, ajoutant que l'abandon de la direction générale lui laisserait plus de temps pour diriger l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Dans une interview accordé à Reuters à Tokyo, le patron de Renault a précisé que le futur directeur général de Nissan et son équipe seraient "entièrement responsables" de la performance du deuxième constructeur japonais derrière Toyota.   Suite...

 
Nissan Motor a annoncé jeudi que Carlos Ghosn, aux commandes du deuxième constructeur automobile japonais depuis 16 ans, allait démissionner de son poste de directeur général pour laisser les rênes à Hiroto Saikawa, un vétéran du groupe. /Photo prise le 10 février 2017/REUTERS/Philippe Wojazer