Unilever mène un examen interne après le rejet de l'OPA de Kraft

mercredi 22 février 2017 18h09
 

par Simon Jessop et Pamela Barbaglia

LONDRES (Reuters) - Unilever s'est engagé mercredi à pratiquer un examen interne rapide et malgré tout "exhaustif" pour prouver aux actionnaires que son indépendance est préférable aux 143 milliards de dollars (134 milliards d'euros) que lui offrait Kraft Heinz pour le racheter.

Cette procédure, susceptible d'être achevée d'ici le début avril, examinera aussi bien des cessions que des acquisitions, des mesures d'économies, ainsi qu'une éventuelle scission du pôle alimentaire, selon une source proche d'Unilever.

Kraft Heinz avait dévoilé vendredi une proposition qu'Unilever avait rejetée, la jugeant sans intérêt tant du point de vue financier que stratégique, et le groupe alimentaire américain n'avait pas insisté.

"Les événements de la semaine dernière ont mis en lumière l'importance qu'il y a à saisir plus rapidement la valeur que nous percevons dans Unilever", a observé le groupe anglo-néerlandais de produits de grande consommation.

Kraft, qui avait l'appui de Warren Buffett et du fonds de capital investissement 3G, poursuit une stratégie de croissance externe et de réduction des coûts pour générer du profit.

La rentabilité de son ex-cible suscite quelques interrogations en raison de la faiblesse de certains marchés émergents où Unilever a développé une forte présence. Celui-ci a répliqué mercredi qu'il s'attendait à ce que sa marge opérationnelle brute soit cette année dans le haut de sa fourchette prévisionnelle de 40 à 80 points de base.

Sous la houlette du directeur général néerlandais Paul Polman, Unilever a largement privilégié la croissance organique et la "durabilité" mais certains actionnaires se demandent pourquoi il a éconduit Kraft et attendent de lui des assurances sur la stratégie de croissance.

D'autres ne se posent pas la question en ces termes.   Suite...

 
Unilever a fait savoir mercredi qu'il étudiait les moyens de créer plus de valeur pour ses actionnaires après avoir rejeté une OPA inattendue de 143 milliards de dollars de Kraft Heinz. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer