Le suisse ABB révèle une fraude dans sa filiale sud-coréenne

mercredi 22 février 2017 10h29
 

ZURCIH (Reuters) - ABB a annoncé mercredi qu'il devrait probablement inscrire une charge de 100 millions de dollars (95,2 millions d'euros) avant impôts dans ses résultats 2016 à la suite de la découverte de malversations et de détournements de fonds dans sa filiale sud-coréenne.

"ABB a découvert un système criminel sophistiqué lié à des malversations et des détournements de fonds significatifs dans sa filiale sud-coréenne", écrit mercredi le groupe industriel suisse dans un communiqué.

"Le trésorier de la filiale sud-coréenne est soupçonné d'avoir falsifié des documents et d'avoir collaboré avec des tiers pour soustraire de l'argent de l'entreprise" ajoute-t-il.

C'est à la suite de la disparition du trésorier de cette filiale le 7 février qu'ABB a découvert ces irrégularités, a expliqué le groupe, qui emploie environ 800 personnes en Corée du Sud et y a réalisé quelque 525 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2015.

Contactée par Reuters, la filiale sud-coréenne s'est refusée à tout commentaire.

ABB a précisé que ce vol présumé était limité à la Corée du Sud.

Le titre ABB était stable (+0,04%) à la Bourse de Zurich vers 09h25 GMT.

Au début du mois, ABB a annoncé coopérer à des enquêtes pour corruption ouvertes aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne..

(John Revill, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

 
ABB a annoncé mercredi qu'il devrait probablement inscrire une charge de 100 millions de dollars avant impôts dans ses résultats 2016 à la suite de la découverte de malversations et de détournements de fonds dans sa filiale sud-coréenne. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann