Chanel, en hausse à 2 chiffres, lance un parfum et un sac

mardi 21 février 2017 19h11
 

PARIS (Reuters) - Le groupe Chanel a vu ses ventes progresser de plus de 10% en 2016 et se prépare à deux lancements majeurs en 2017, avec un nouveau parfum et un nouveau sac tous les deux baptisés "Gabrielle".

La maison de la rue Cambon a eu "d'excellents résultats en 2016 (...) malgré un contexte difficile", a déclaré au Figaro Bruno Pavlovsky, président des activités mode de la griffe.

"Notre croissance à deux chiffres en 2016 s'est accompagnée, depuis novembre, d'un retour des clients dans les boutiques en France", a précisé le dirigeant.

Chanel profite, comme ses concurrents Hermès, Louis Vuitton ou Dior, d'un contexte devenu plus favorable au luxe en deuxième partie d'année.

Le secteur bénéficie depuis le second semestre 2016 d'une reprise de la demande en Chine grâce à un regain de confiance des consommateurs, de moindres écarts de prix avec l'Europe et des taxes et contrôles mis en place par Pékin pour lutter contre le marché parallèle.

Il a aussi profité de la ruée des touristes internationaux à Londres, liée à la baisse de la livre sterling, et d'un rebond de la fréquentation touristique en France fin 2016, après une année plombée par les attentats de novembre 2015 à Paris.

Bruno Pavlovsky a précisé avoir fini de mettre en place l'harmonisation des prix de la marque afin de lutter contre le marché parallèle des "daigus", ces acheteurs qui profitent des écarts de prix pour revendre en Chine d'authentiques produits achetés en Europe.

Cette décision stratégique - qui a consisté à relever les prix d'environ 20% en Europe et à les abaisser dans les mêmes proportions en Asie - a permis, selon lui, une baisse du marché gris de l'ordre de 70% à 75%.

La griffe aux deux "C" a également annoncé deux importants lancements pour cette année.   Suite...

 
Le groupe Chanel a vu ses ventes progresser de plus de 10% en 2016 et se prépare à deux lancements majeurs en 2017, avec un  nouveau parfum et un nouveau sac tous les deux baptisés "Gabrielle". /Photo prise le 6 décembre 2016/REUTERS/Eric Gaillard