21 février 2017 / 15:07 / il y a 6 mois

Co-entreprise franco-chinoise dans la santé animale

Le groupe Ceva Santé Animale, sixième laboratoire vétérinaire du monde et premier en France et, a signé mardi à Pékin la création d'une nouvelle co-entreprise avec la société chinoise EBVAC spécialisée dans le secteur stratégique porcin. /Photo d'archives/REUTERS

BORDEAUX (Reuters) - Le groupe Ceva Santé Animale, sixième laboratoire vétérinaire du monde et premier en France et, a signé mardi à Pékin la création d'une nouvelle co-entreprise avec la société chinoise EBVAC spécialisée dans le secteur stratégique porcin.

La nouvelle entité Ceva EBVAC, dont le groupe français détiendra la majorité des parts, a été portée sur les fonts baptismaux en présence du Premier ministre français Bernard Cazeneuve et du Premier ministre chinois Li Kegiang.

EBVAC, basé à Hangzou, a été créée en 2005 par le Cahec, un institut du ministère chinois de l'Agriculture, via sa filiale Quigdao Yebio et est spécialisée dans le développement et la production de vaccins en santé animale.

Selon un communiqué du groupe français, la société chinoise a réalisé un chiffre d'affaire 140 millions de yuans (environ 19 millions d'euros) en 2016 et a enregistré une croissance de 20% en 5 ans. La vaccination porcine est l'un de ses principaux leviers de croissance (55% des ventes) dans un pays qui produit près de la moitié des porcs élevés dans le monde.

"Ce nouvel accord va non seulement permettre à Ceva Santé Animale d'accroître sa place sur le marché porcin mondial mais également de se renforcer dans le domaine de la vaccinologie pour développer son activité biologie", indique le communiqué.

Ceva Santé Animale a réalisé un chiffre d'affaires de 912 millions d'euros en 2016. Avec une croissance à deux chiffres (10%) et des acquisitions stratégiques, le groupe créé en 1999 est aujourd'hui présent dans 110 pays, emploie 4.500 personnes dans le monde dont près de 1.400 sur ses six sites français.

En 2016, le groupe a réalisé près de 90% de son chiffre d’affaires à l’international, dont un tiers en Europe.

    L'objectif déclaré du groupe vétérinaire, qui consacre 8,5% de son chiffre d'affaires à la R&D, est d'atteindre le top 5 mondial d'ici 2020 par d'importants investissements.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below