21 février 2017 / 12:31 / il y a 6 mois

Les marchés européens évoluent dans le vert à mi-séance, excepté Londres

À Paris, le CAC 40 prend 0,18% (8,66 points) vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,5% et à Londres, le FTSE recule de 0,1%. /Photo prise le 9 novembre 2016/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) - A l'exception de Londres, pénalisée par un net recul pour la banque HSBC après des résultats annuels mal accueillis, les Bourses européennes évoluent mardi dans le vert autour de la mi-séance, portées notamment par des indices encourageants sur l'activité dans les économies de la zone euro.

Wall Street, qui était fermée lundi pour cause de Presidents Day, est attendue en légère hausse à l'ouverture, les futures signalant des hausses de l'ordre de 0,2% pour les trois indices de référence.

À Paris, le CAC 40 prend 0,18% (8,66 points) à 4.873,65 points vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,5% et à Londres, le FTSE recule de 0,1%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,3%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,2% et le Stoxx 600 0,3%.

La croissance de l'activité du secteur privé dans la zone euro a enregistré en février une accélération inattendue et atteint un pic de près de six ans, montrent mardi les premiers résultats de l'enquête Markit auprès des directeurs d'achats (PMI).

Si les Bourses de Paris et Francfort profitent de ces données, Londres évolue légèrement dans le rouge à cause notamment de HBSC, dont la pondération dans l'indice FTSE est de plus de 6%.

La première banque européenne par les actifs cède 6,7%, la plus forte baisse de l'Eurofirst 300, et s'oriente vers sa plus forte baisse sur une séance depuis août 2015 après l'annonce d'un bénéfice imposable en recul de 62% au titre de 2016, sous le coup de charges de dépréciation inattendues.

A la hausse, Air France-KLM prend 2,5% grâce à un quatrième relèvement de recommandation depuis l'annonce, la semaine dernière, d'une nette hausse de ses capacités en 2017. UBS a relevé son conseil sur le titre de "vendre"' à "achat".

Sur le marché des changes, l'euro subit sa plus forte baisse en pourcentage face au dollar depuis le 18 janvier, affecté par les craintes des investisseurs d'un succès de Marine Le Pen à l'élection présidentielle française, dans le sillage du vote en faveur du Brexit au Royaume-Uni et de l'élection de Donald Trump à la Maison blanche.

Le rendement de la dette souveraine de la France augmente après un sondage montrant que la candidate du Front national réduit l'écart avec ses principaux concurrents pour le second tour de la présidentielle. Le rendement de l'obligation à 10 ans a pris 5 points de base à 1,1%.

Le dollar monte parallèlement à la hausse des rendements des Treasuries dans l'attente de la publication, mercredi, du compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la Réserve fédérale.

Les cours du pétrole continuent de grimper, l'optimisme concernant l'impact de l'accord mondial de réduction de la production ayant compensé l'impact négatif de la bonne tenue du dollar et des craintes d'une hausse de la seule production américaine.

Du côté des valeurs en Europe, l'une des plus fortes hausses sectorielles est pour les technologiques (+0,6%) grâce notamment à Gemalto (+4,7%, plus forte hausse du Stoxx 600). Le spécialiste de la sécurité informatique s'est associé à Microsoft dans la domaine de la connectivité sans contact pour appareils sous Windows 10.

Wall Street prendra connaissance avant l'ouverture des résultats trimestriels des distributeurs Home Depot et Wal-Mart Stores.

Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below