21 février 2017 / 08:26 / il y a 7 mois

Les prix à la consommation en baisse de 0,2% en janvier en France

Les prix à la consommation ont bien diminué de 0,2% en janvier en France après leur hausse de 0,3% en décembre, une baisse liée à l'effet des soldes d'hiver, indique mardi l'Insee, confirmant l'estimation provisoire publiée le 31 janvier. /Photo prise le 23 décembre 2016/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les prix à la consommation ont bien diminué de 0,2% en janvier en France après leur hausse de 0,3% en décembre, une baisse liée à l‘effet des soldes d‘hiver, indique mardi l‘Insee, confirmant l‘estimation provisoire publiée le 31 janvier.

Mais leur évolution sur un an a été revue à +1,3%, soit le rythme le plus élevé depuis décembre 2012, contre 1,4% annoncé précédemment. Par comparaison, leur hausse sur un an atteignait 0,6% un mois plus tôt.

En données corrigées des variations saisonnières, les prix à la consommation ont augmenté de 0,7% en janvier et ils affichent une hausse de 1,4% sur un an.

L‘Insee a également revu sa première estimation de la baisse de l‘indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, pour le mois de janvier à -0,3% contre -0,2% annoncé précédemment.

Mais son rythme de hausse sur un an, +1,6% après +0,8% en décembre, a été confirmé.

Cette accélération est due pour l‘essentiel au rebond des prix du pétrole, qui s‘est accompagnée d‘une hausse de la fiscalité des produits pétroliers.

L‘inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils comme l‘alimentation et l‘énergie) reste en revanche modérée (+0,4% sur un mois et +0,7% sur un an).

L‘inflation hors tabac s‘établit quant à elle à +1,4% en rythme annuel.

En janvier, les prix des produits manufacturés ont reculé de 2,4% (dont -12,4% pour l‘habillement-chaussures) mais dans une moindre proportion qu‘en janvier 2016 (-3,0%) du fait d‘un début plus tardif des soldes.

Les prix de l‘énergie ont accéléré leur rebond (+4,5%) entamé à la fin de l‘été, leur hausse sur un an atteignant 10,3%, soit le rythme le plus élevé depuis novembre 2011.

Les prix de l‘alimentation se sont appréciés de 0,4%, tirés par ceux des produits frais (+2,8%) et ceux des services ont reculé de 0,1% sur le mois, mêmes s‘ils progressent de 0,9% sur un an.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below