Unilever résiste en Bourse malgré le revirement de Kraft

lundi 20 février 2017 18h11
 

par Kate Holton et Pamela Barbaglia

LONDRES (Reuters) - L'abandon rapide par Kraft Heinz de son offre surprise de rachat d'Unilever pour 143 milliards de dollars (134,6 milliards d'euros) face à la résistance du groupe anglo-néerlandais mais aussi des responsables politiques en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas fait chuter lundi le cours de Bourse du géant des produits de grande consommation.

Les analystes de Macquarie pensent cependant que le titre Unilever ne devrait pas effacer l'intégralité des gains accumulés après l'approche inattendue du groupe agroalimentaire américain vendredi.

Malgré un recul de près de 7% ce lundi, le titre Unilever continue ainsi d'afficher un gain de plus de 5%, aussi bien à Londres qu'à Amsterdam, depuis l'offre de Kraft Heinz.

L'action a clôturé à 3.527,13 pence à Londres, en repli de 6,59% sur la séance, après avoir reculé en séance jusqu'à 3.454.

"Le titre Unilever continue de se comporter remarquablement bien car j'imagine que l'argument selon lequel cette action reste bon marché par rapport aux coûts d'emprunt reste valable", a dit à Reuters l'un des 20 principaux actionnaires d'Unilever.

"Un rachat à un stade ultérieur me paraît improbable car Unilever va élever des défenses et renforcer son attention sur la rentabilité", a-t-il ajouté.

Kraft Heinz, contrôlé par Berkshire Hathaway, la holding de l'investisseur multimilliardaire Warren Buffett, et le groupe de capital-investissement 3G Capital, souhaitait racheter Unilever dans le cadre de sa stratégie visant à devenir un géant mondial de la grande consommation via des acquisitions et des réductions de coûts.

Le groupe américain n'avait toutefois pas anticipé la vive résistance que lui a opposée le directeur général d'Unilever, Paul Polman, qui a dit ne voir aucun intérêt financier ni stratégique à un tel mariage ni même à des discussions.   Suite...

 
L'abandon rapide par Kraft Heinz de son offre surprise de rachat d'Unilever pour 143 milliards de dollars fait chuter lundi le cours de Bourse du géant des produits de grande consommation. Malgré un recul de près de 7% ce lundi, le titre Unilever continue ainsi d'afficher un gain de plus de 5%, aussi bien à Londres qu'à Amsterdam, depuis l'offre de Kraft Heinz. /Photo d'archives/REUTERS/Darren Staples