Le patron de PSA va discuter du rachat de Vauxhall avec May

samedi 18 février 2017 16h47
 

LONDRES/PARIS (Reuters) - Le président du directoire de PSA, Carlos Tavares, va rencontrer la Première ministre britannique, Theresa May, au sujet d'un éventuel rachat d'Opel et de sa marque britannique Vauxhall.

Londres s'inquiète de l'impact potentiel de l'opération envisagée sur les usines britanniques du groupe.

La confirmation mardi dernier par PSA et General Motors de l'existence de pourparlers en vue du rachat éventuel d'Opel et de Vauxhall, les filiales européennes de GM, a suscité des craintes en Allemagne et au Royaume-Uni concernant l'emploi.

La moitié des 38.000 salariés de GM Europe sont en Allemagne. Vauxhall emploie 4.500 personnes au Royaume-Uni.

Un premier contact avec PSA a déjà eu lieu avec le ministre britannique des Entreprises, Greg Clark, qui était jeudi à Paris.

Le Financial Times rapporte samedi qu'il a donné à PSA les mêmes assurances que celles accordées l'an passé à Nissan avant que le constructeur japonais, inquiet des conséquences du Brexit, n'annonce l'assemblage de deux nouveaux modèles dans ses usines du Royaume-Uni.

C'est dans ce contexte que PSA a indiqué samedi que le président de directoire du constructeur français avait demandé à rencontrer Theresa May.

"Carlos Tavares a demandé à rencontrer Theresa May", a déclaré un porte-parole du constructeur automobile français. "c'est la même démarche qui a été engagée vis-a-vis des autorités allemandes."

  Suite...

 
Le président du directoire de PSA, Carlos Tavares (photo), va rencontrer la Première ministre britannique, Theresa May, au sujet d'un éventuel rachat d'Opel et de sa marque britannique Vauxhall. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol