Le taux de chômage à 9,7% au 4e trimestre

jeudi 16 février 2017 08h18
 

PARIS (Reuters) - Le taux de chômage calculé selon les normes du Bureau international du travail (BIT) est reparti en baisse au quatrième trimestre pour s'établir à 9,7% (-0,1 point) de la population active en France métropolitaine, selon les données publiées jeudi par l'Insee.

Mais l'institut a revu dans le même temps en hausse, à 9,8%, le taux du troisième trimestre qui avait été annoncé précédemment à 9,7%.

Sur un an, il affiche une baisse limitée à 0,2 point alors qu'il était tombé jusqu'à 9,6%, un plus bas depuis fin 2012, au printemps dernier.

En incluant les départements d'Outre-mer, le taux de chômage s'inscrit également en baisse de 0,1 point, à 10,0%, au quatrième trimestre.

En se fondant sur les critères du BIT, ce qui permet les comparaisons internationales, le nombre de chômeurs s'élevait à 2,783 millions en France métropolitaine en moyenne au quatrième trimestre, soit 31.000 de moins par rapport au trimestre précédent et 68.000 de moins sur un an.

A titre de comparaison, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (catégorie A) inscrits à Pôle emploi atteignait 3.473.100 fin décembre, soit 107.400 de moins que fin 2015.

La baisse du quatrième trimestre a concerné les jeunes (-1,7 point à 23,3%, un plus bas depuis début 2014) et les seniors (-0,4 point à 6,7%). Mais le taux de chômage chez les 25-49 ans a progressé de 0,2 point à 9,0%.

Parmi les chômeurs, le nombre de personnes déclarant rechercher un emploi depuis au moins un an s'élève à 1,2 million, relève l'Insee. Le taux de chômage de longue durée en France métropolitaine s'établit ainsi à 4,2% de la population active, reculant de 0,1 point sur le trimestre comme sur un an.

Le taux d'emploi des 15-64 ans progresse quant à lui de 0,1 point par rapport au troisième trimestre et de 0,3 point sur un an, à 64,7%.   Suite...

 
Le taux de chômage calculé selon les normes du Bureau international du travail (BIT) est reparti en baisse au quatrième trimestre pour s'établir à 9,7% (-0,1 point) de la population active en France métropolitaine. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard