L'Autriche poursuit Airbus et Eurofighter pour fraude présumée

jeudi 16 février 2017 20h42
 

par Kirsti Knolle et Alexandra Schwarz-Goerlich

VIENNE (Reuters) - L'Autriche a engagé jeudi des poursuites contre Airbus et le consortium Eurofighter pour des soupçons de tromperie et d'escroquerie liés à une commande d'avions de chasse Eurofighter de deux milliards d'euros en 2003, a annoncé le ministère autrichien de la Défense.

Selon les conclusions d'une enquête du ministère, Airbus et Eurofighter ont volontairement induit l'Autriche en erreur quant au prix d'achat, aux délais de livraison et aux équipements de ces appareils, a précisé le ministère, confirmant des informations de presse.

Le préjudice subi par l'Autriche pourrait atteindre 1,1 milliard d'euros, a déclaré le ministre de la Défense Hans Peter Doskozil, lors d'une conférence de presse à Vienne.

Airbus a indiqué dans un communiqué avoir pris connaissance de ces poursuites par voie de presse et, de ce fait, manquer d'informations.

Il précise cependant ne voir "aucun fondemement dans ces allégations de mauvaise foi et tromperie" et ajoute qu'il poursuivra sa politique consistant à apporter un soutien actif aux autorités dans leurs investigations.

L'Autriche avait dans un premier temps commandé 18 avions de chasse Eurofighter puis ramené leur nombre à 15 en 2007. Elle a demandé un réexamen du contrat voici quatre ans à la suite d'allégations de corruption.

Le marché a très vite suscité la controverse, des membres du monde politique et de l'administration publique étant soupçonnés de corruption dans le cadre de contrats annexes avec des entreprises autrichiennes.

Ces contrats sont habituels mais doivent en principe faire l'objet de déclarations séparées.   Suite...

 
L'Autriche a engagé jeudi des poursuites contre Airbus et le consortium Eurofighter pour des soupçons de tromperie et d'escroquerie liés à une commande d'avions de chasse Eurofighter de deux milliards d'euros en 2003. /Photo prise le 11 janvier 2017/REUTERS/Régis Duvignau