Crédit agricole S.A. défend LCL malgré son impact sur 2016

mercredi 15 février 2017 09h48
 

par Julien Ponthus et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - Crédit agricole S.A. a défendu mercredi les performances de sa banque de détail LCL, affaiblie par la faiblesse des taux d'intérêt et dont la baisse de valorisation dans ses comptes a amputé ses bénéfices 2016 de 491 millions d'euros.

LCL affiche sur l'année un résultat net publié en baisse de 51,6% à 273 millions d'euros, grevé notamment par un ajustement du coût de refinancement de ses crédits.

"Il n'y a pas, contrairement à l'image qui s'est répandue, quelque chose de spécifique à LCL par rapport au retail (banque de détail) France", a dit le directeur général du groupe bancaire, assurant n'avoir "aucune préoccupation" pour l'enseigne, qui supporte bien selon lui la comparaison avec les réseaux rivaux comme ceux de BNP Paribas ou de Société générale .

Pour Philippe Brassac, les efforts commerciaux consentis par LCL pour conserver et développer sa base de clientèle dans un contexte très concurrentiel porteront leurs fruits dans les trimestres à venir, d'autant que s'amorce une remontée encore très lente mais progressive et réelle des taux d'intérêt.

CASA se félicite notamment d'avoir vu LCL augmenter ses encours de 4,8% sur un an pour les crédits à l’habitat et de 15,3% pour les dépôts à vue.

Face aux changements d'habitude des clients, moins nombreux à fréquenter les agences, et pour diminuer ses coûts, LCL a lancé un programme de fermeture d'environ 250 agences sur les 1.900 que compte son réseau et de réductions de postes, notamment dans les fonctions administratives.

LCL doit aussi faire face à l'entrée prochaine d'Orange Bank sur le marché, qui fait craindre un effondrement des marges similaire à celui qui a suivi l'entrée de l'opérateur Free sur le marché de la téléphonie mobile.

La loi Macron, qui facilite désormais les démarches des particuliers pour changer de banque, pourrait aussi favoriser les banques en ligne aux tarifs moins élevés au détriment des établissements traditionnels.   Suite...

 
Crédit agricole S.A. a défendu mercredi les performances de sa banque de détail LCL, affaiblie par la faiblesse des taux d'intérêt et dont la baisse de valorisation dans ses comptes a amputé ses bénéfices 2016 de 491 millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann