De nouveaux nuages sur les perspectives économiques en zone euro

mardi 14 février 2017 13h51
 

par Francesco Guarascio

BRUXELLES (Reuters) - L'optimisme sur la vigueur de la reprise économique dans la zone euro a été douché mardi par une série de chiffres inférieurs aux attentes, qui pourraient s'expliquer par les incertitudes pesant sur le commerce international sur fond de regain de velléités protectionnistes.

La croissance économique de la région a été de 0,4% seulement au quatrième trimestre, montrent les statistiques publiées par Eurostat, un chiffre légèrement inférieur à l'estimation initiale.

Le produit intérieur brut (PIB) des 19 pays ayant adopté la monnaie unique avait initialement été donné en hausse de 0,5% sur la période octobre-décembre par rapport aux trois mois précédents.

Sa révision à la baisse s'explique principalement par une chute de 1,6% de la production industrielle en décembre, le recul le plus marqué enregistré depuis septembre 2012, due pour l'essentiel au ralentissement du secteur des biens d'équipement, très dépendant de l'investissement des entreprises.

Eurostat a également revu en légère baisse le chiffre de la croissance en rythme annuel, à 1,7% contre 1,8%.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 0,5% d'un trimestre sur l'autre et de 1,8% sur un an, comme estimé par Eurostat le 31 janvier.

Les chiffres publiés parallèlement mardi par plusieurs pays membres dessinent quant à eux des évolutions divergentes. L'économie allemande, la première d'Europe, a ainsi rebondi au quatrième trimestre avec une croissance de 0,4% - contre 0,5% attendu - après 0,1% seulement sur juillet-septembre. Elle affiche sur l'ensemble de l'année 2016 une croissance de 1,9%.

Le ministère allemand de l'Economie, dans son rapport mensuel, évoque un début d'année 2017 "solide" grâce à la bonne tenue des commandes à l'industrie et de l'activité dans la construction, même s'il souligne une nouvelle fois les incertitudes pesant sur le commerce extérieur.   Suite...

 
L'optimisme sur la vigueur de la reprise économique dans la zone euro a été douché mardi par une série de chiffres inférieurs aux attentes, qui pourraient s'expliquer par les incertitudes pesant sur le commerce international sur fond de regain de velléités protectionnistes. /Photo d'archives/REUTERS/Nacho Doce