Les Bourses européennes ouvrent en baisse

mardi 14 février 2017 10h24
 

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse mardi, marquant une pause après cinq séances de hausse, dans l'attente de l'audition de la présidente de la Fed, Janet Yellen, devant la commmission bancaire du Sénat américain.

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,14% à 4.881,12 points vers 8h25 GMT. À Francfort, le Dax est en repli de 0,12% et, à Londres, le FTSE cède 0,30%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,19%, le FTSEurofirst 300 0,23 % et le Stoxx 600 0,18%.

Sur le front macroéconomique, l'office fédéral de la statistique allemand a revu en légère baisse à 0,4% la croissance de la première économie de la zone euro au quatrième trimestre. Il a en revanche confirmé un taux d'inflation de 1,9% en janvier, le plus élevé depuis 2013.

Parmi les autres indicateurs prévus ce mardi figurent l'inflation en Grande-Bretagne, l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne, le PIB de la zone euro au quatrième trimestre et sa production industrielle de décembre.

Les investisseurs attendent surtout le rapport semestriel sur l'économie et la politique monétaire américaine que la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen présentera à la commission bancaire du Sénat, premier volet de son audition semestrielle au Congrès.

Sur le plan sectoriel, les valeurs des services aux collectivités sont en tête avec une hausse de 0,26% tandis que la construction (-0,46%), la santé (-0,34%) et l'immobilier (-0,31%) sont en queue de peloton.

Avec un gain de 4,50%, Randstad, le numéro deux mondial de l'intérim, réalise la meilleure performance du FTSEurofirst 300, profitant de résultats meilleurs qu'attendus au quatrième trimestre.

HeidelbergCement lâche plus de 2%, plus forte baisse du Dax et du Stoxx 600, après la publication de résultats trimestriels qui ont déçu.   Suite...

 
À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,14% vers 8h25 GMT. À Francfort, le Dax est en repli de 0,12% et, à Londres, le FTSE cède 0,30%. /Photo prise le 8 février 2017/REUTERS