EDF mise sur 2018 pour atteindre son objectif de cash-flow

mardi 14 février 2017 18h57
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - EDF a publié mardi des résultats 2016 pénalisés par la baisse des prix de marché de l'électricité et de sa production nucléaire en France mais le groupe estime que le rebond de ses performances en 2018 devrait lui permettre d'atteindre son objectif de flux de trésorerie (cash-flow) positif.

Cet indicateur, qui traduit la capacité de l'électricien public à financer ses investissements et le dividende versé à ses actionnaires, s'est établi à -1,6 milliard d'euros en 2016 contre -2,1 milliards en 2015.

EDF, dont l'Etat détient 85,6% du capital, a aussi fait savoir que son bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) devrait atteindre 15,2 milliards d'euros au moins en 2018.

Pour 2017, il confirme que l'Ebitda reculera à un niveau compris entre 13,7 et 14,3 milliards d'euros, sous l'effet notamment de la baisse des prix de marché en France et au Royaume-Uni.

"Cette année encore, EDF est rentable. Et pourtant, depuis bientôt 18 mois, nous faisons les frais de la cassure historique intervenue sur le marché de gros de l'électricité en Europe alors qu'au même moment notre exposition à ce marché de gros a triplé", a souligné son PDG Jean-Bernard Lévy, lors d'une conférence de presse.

"2017 est encore une année difficile (mais) devrait être le point bas de ce cycle ; et 2018, je m'y engage, sera l'année du rebond."

EDF a toutefois précisé que son objectif de cash-flow positif en 2018 après dividendes (hors projet du compteur "intelligent" Linky, nouveaux développements et cessions d'actifs) se comprenait notamment hors acompte sur dividende pour l'exercice concerné.

Sur RTL, Jean-Bernard Lévy a en outre jugé nécessaire que les tarifs "augmentent légèrement" en France pour permettre au groupe d'investir.   Suite...

 
EDF a publié mardi des résultats 2016 pénalisés par la baisse des prix de marché de l'électricité et de sa production nucléaire en France mais le groupe estime que le rebond de ses performances en 2018 devrait lui permettre d'atteindre son objectif de flux de trésorerie (cash-flow) positif. /Photo prise le 16 novembre 2016/REUTERS/Benoit Tessier