L'effet Trump relance Wall Street

mardi 14 février 2017 06h51
 

par Yashaswini Swamynathan et Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse lundi et l'indice Standard & Poor's a pour la toute première fois dépassé les 20.000 milliards de dollars de capitalisation, la Bourse tentant de relancer une dynamique haussière en jouant à nouveau la carte Donald Trump, ce qui a particulièrement profité aux valeurs de la finance et de la banque.

Après le cap des 20.000 points franchi par le Dow Jones, Wall Street a ainsi effacé une nouvelle étape historique. Par rapport à son creux de mars 2009, en pleine crise financière, le S&P-500 a rebondi de 240%. Sa capitalisation cumulée était alors inférieure à 6.000 milliards de dollars.

L'indice Dow Jones a gagné 142,79 points (0,70%) à 20.412,16 points. Le S&P-500, plus large, a pris 12,15 points (0,52%) à 2.328,25 points. Le Nasdaq Composite a avancé de 29,83 points (0,52%) à 5.763,96 points.

Le président américain a déclaré la semaine dernière qu'il ferait une grande annonce fiscale, relançant un rally qui, déclenché après son élection du 8 novembre, avait finalement buté sur ses propos ouvertement protectionnistes et sur l'absence d'indications précises sur sa politique économique.

"A un moment ou à un autre, il faut joindre l'acte à la parole et je pense qu'on s'en rapproche", a dit Brent Schutte (Northwestern Mutual Wealth Management).

Le S&P, qui a gagné près de 9% depuis l'élection de Trump, n'a en outre jamais perdu plus de 1% depuis cette date. Il n'a cependant gagné plus de 1% qu'à deux occasions, au lendemain du scrutin et le 7 décembre.

Wall Street peut également s'appuyer sur de solides fondamentaux économiques et sur des résultats de sociétés qui semblent plus que satisfaisants. Ces derniers auraient enregistré au quatrième trimestre 2016 leur croissance la plus soutenue en neuf trimestres, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

"A côté du discours de Trump, il y a ces fondamentaux qui vont mieux dans le monde, Etats-Unis compris", a observé Brent Schutte.   Suite...

 
La Bourse de New York a fini en hausse lundi, dans un élan haussier motivé par un nouvel optimisme vis-à-vis des ambitions économiques du président Donald Trump. L'indice Dow Jones y a gagné 0,70% à 20.412,16 points. /Photo prise le 13 février 2017/REUTERS/Stephanie Keith