Le patron de la division poids lourds de Daimler démissionne

vendredi 10 février 2017 18h20
 

FRANCFORT (Reuters) - Daimler a annoncé vendredi la démission avec effet immédiat et à sa propre demande du responsable de sa division poids lourds, Wolfgang Bernhard, un an avant le terme prévu de son contrat.

Wolfgang Bernhard, considéré un temps comme un successeur potentiel du président du directoire Dieter Zetsche, a demandé à être relevé de ses fonctions au sein du directoire pour raisons personnelles, annonce le constructeur allemand dans un communiqué.

Daimler ne précise pas la future destination du désormais ex-patron de sa division poids lourds dont les fonctions seront reprises par Dieter Zetsche jusqu'à la désignation d'un successeur.

La volonté de Wolfgang Bernhard de restructurer la division poids lourds a suscité la colère des syndicats.

Le conseil de surveillance de Daimler composé de 20 membres s'est réuni pour envisager une prolongation de son contrat au-delà de février 2018, avait dit une source à Reuters avant l'annonce de cette démission, mais Wolfgang Bernhard a choisi de partir.

Entré chez Daimler en 1994, Wolfgang Bernhard a gravi les échelons jusqu'à prendre les commandes de la division poids lourds mais ses relations difficiles avec les syndicats ont freiné sa progression vers le sommet du groupe, jusqu'à la rendre de fait impossible en raison de la limite d'âge, selon des sources.

L'an dernier, Daimler a prolongé de trois ans le contrat de Dieter Zetsche, mettant fin ainsi aux espoirs de Wolfgang Bernhard, 56 ans, de lui succéder.

Daimler a aussi promu l'an dernier Ola Källenius, un Suédois de 47 ans, à la tête de la recherche et du développement, faisant de lui l'héritier naturel de Dieter Zetsche, à en croire certains au sein de l'entreprise.

Le contrat d'Ola Källenius a été prolongé vendredi jusqu'au 31 décembre 2022.   Suite...

 
Daimler a annoncé vendredi la démission avec effet immédiat et à sa propre demande du responsable de sa division poids lourds, Wolfgang Bernhard (à droite), un an avant le terme prévu de son contrat. Bernhard, considéré un temps comme un successeur potentiel du président du directoire Dieter Zetsche (à gauche), a demandé à être relevé de ses fonctions au sein du directoire pour raisons personnelles. /Photo d’archives/REUTERS/Alex Domanski