February 10, 2017 / 11:28 AM / 6 months ago

Les valeurs à suivre à Wall Street

5 MINUTES DE LECTURE

Expedia à suivre vendredi à Wall Street. Le voyagiste en ligne a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel de 2,09 milliards de dollars, en hausse de 23% et meilleur que prévu, mais son bénéfice est ressorti en-deçà des attentes. Le titre, d'abord en baisse de 2% en après-Bourse, s'est ensuite retourné à la hausse pour gagner 0,4% à 123,70 dollars. L'action de la filiale de réservation hôtelière TRIVAGO, introduite en Bourse en décembre, gagnait quant à elle près de 11%. /Photo d'archives/Fabrizio Bensch

(Reuters) - Principales valeurs à suivre vendredi à Wall Street.

* MEAD JOHNSON NUTRITION - Reckitt Benckiser Group a annoncé vendredi l'achat du spécialiste américain de la nutrition infantile pour 16,6 milliards de dollars (15,6 milliards d'euros), renforçant ainsi sensiblement sa présence dans les marchés en développement.

* WALT DISNEY a annoncé qu'il allait porter sa participation dans Euro Disney à 85,7% en rachetant l'essentiel des parts de Kingdom Holding, la holding du prince saoudien Al Walid bin Talal.

* NEWS CORP. Le propriétaire de Dow Jones Newswires, du Wall Street Journal et de la maison d'édition HarperCollins a accusé un deuxième trimestre consécutif de perte en octobre-décembre, conséquence d'une baisse des recettes publicitaires de ses journaux. L'action progressait de 1,6% à 12,59 dollars dans les échanges d'après-Bourse.

* NVIDIA. Le concepteur de puces graphiques a annoncé des résultats meilleurs que prévu pour le trimestre clos le 29 janvier, avec un chiffre d'affaires en hausse de plus de 50% et un bénéfice net plus que triplé à 655 millions de dollars, mais sa prévision pour le trimestre en cours est conforme aux attentes. Le titre cédait 1% à 114,00 dollars en après-Bourse, après avoir pratiquement quintuplé sur les 12 derniers mois et affiché la meilleure performance du S&P-500 en 2016.

* EXPEDIA. Le voyagiste en ligne a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel de 2,09 milliards de dollars, en hausse de 23% et meilleur que prévu, mais son bénéfice est ressorti en-deçà des attentes. Le titre, d'abord en baisse de 2% en après-Bourse, s'est ensuite retourné à la hausse pour gagner 0,4% à 123,70 dollars. L'action de la filiale de réservation hôtelière TRIVAGO, introduite en Bourse en décembre, gagnait quant à elle près de 11%.

* ACTIVISION BLIZZARD. L'éditeur de jeux vidéo a publié jeudi un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu, une annonce agrémentée par une majoration du dividende et un programme de rachat d'actions. Le titre grimpait de 9,5% à 43,50 dollars en après-Bourse.

* YELP. Le site d'avis de consommateurs a publié des résultats en demi-teinte, avec un chiffre d'affaires à peine supérieur au consensus, et sa prévision pour le trimestre en cours a déçu les analystes. Le titre, en hausse de 164% sur les 12 derniers mois, chutait de 9,3% à 37,65 dollars dans les transactions électroniques.

* INTERPUBLIC GROUP. Le groupe publicitaire a publié vendredi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes à 75 cents par action hors exceptionnels, alors que les analystes anticipaient 67 cents, en raison de taxes plus faibles et d'une progression de ses ventes à l'international. Le titre prenait 3,1% à 23,99 dollars en avant-Bourse.

* TWITTER. L'action du réseau social, qui a déjà chuté de plus de 12% jeudi en raison de la faible croissance du chiffre d'affaires du groupe, cède encore 2,1% à 16,07 dollars vendredi en avant-Bourse après une série d'abaissements de recommandations ou d'objectifs de cours par des intermédiaires.

* AON. Le courtier en assurances a annoncé vendredi la vente à Blackstone Group de sa plate-forme d'externalisation des ressources humaines pour 4,3 milliards de dollars (4,04 milliards d'euros) en numéraire, plus 500 millions supplémentaires sous conditions. Il compte consacrer une partie de cette somme à son programme de rachats d'actions, dont le montant maximal autorisé a été relevé à 7,7 milliards de dollars.

* SEARS. Le distributeur a annoncé vendredi une baisse de 10,3% de ses ventes à magasins comparables au cours du trimestre correspondant aux ventes de d'année. Il a parallèlement annoncé un nouveau plan d'économies d'au moins 1 milliard de dollars en 2017 et s'est fixé pour objectif de simplifier son organisation et d'améliorer sa gamme de produits.

* IMMUNOMEDICS SEATTLE GENETICS. Seattle Genetics a signé un accord de licence d'un montant susceptible d'atteindre 2 milliards de dollars pour poursuivre le développement et commercialiser le principal traitement d'Immunomedics contre une variété de cancers, IMMU-32. Le titre Immunomedics bondissait de plus de 10% dans les transactions avant l'ouverture alors que l'action Seattle Genetics cédait environ 6%.

Véronique Tison et Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below