Activision bat le consensus et gâte ses actionnaires

vendredi 10 février 2017 07h26
 

(Reuters) - L'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard a publié jeudi un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu, une annonce agrémentée par une majoration du dividende et un programme de rachat d'actions.

Le titre du groupe californien grimpait de 9,5% à 43,50 dollars dans les échanges d'après-Bourse.

Activision a fait état d'un bénéfice net en hausse à 254 millions de dollars (238 millions d'euros) pour le quatrième trimestre, soit 33 cents par action, contre 159 millions (21 cents/action) un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires ajusté a progressé à 2,45 milliards de dollars contre 2,12 milliards un an plus tôt, dépassant le consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui était à 2,35 milliards.

Le CA des activités numériques, à forte marge, a doublé à 1,45 milliard de dollars.

"Le lancement d'Overwatch par Blizzard a créé une nouvelle franchise majeure tandis que les tests de publicité sur mobile de King sont très prometteurs et devraient servir de base à de nouvelles sources de revenus", déclare le directeur général Bobby Kotick dans le communiqué de résultats.

Pour s'assurer de nouveaux relais de croissance, Activision a créé un studio de cinéma, développé une activité de sport en ligne et une ligne de produits de grande consommation, sans oublier l'acquisition il y a un an de King Digital, le concepteur de "Candy Crush", pour 5,9 milliards de dollars.

Soucieux de gâter ses actionnaires, Activision a porté son dividende 2017 à 30 cents par action, contre 26 précédemment, et annoncé un programme de rachat d'actions d'un milliard de dollars sur deux ans.

Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre a dépassé le consensus en dépit de ventes décevantes du jeu "Call Of Duty: Infinite Warfare", lancé en novembre.   Suite...

 
L'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard a publié jeudi un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu, une annonce agrémentée par une majoration du dividende et un programme de rachat d'actions. /Photo d'archives/REUTERS/Jonathan Alcorn