Les Bourses européennes terminent en hausse

jeudi 9 février 2017 19h18
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi pour la troisième séance consécutive, soutenues par les bons résultats d'entreprises et la hausse des indices sectoriels de la santé, des banques et de l'énergie.

À Paris, le CAC 40 a fini en hausse de 1,25% (59,64 points) à 4.826,24 points. Le Footsie britannique a gagné 0,57% et le Dax allemand 0,86%. L'indice EuroStoxx 50 s'est adjugé 1,23%, le FTSEurofirst 300 a pris 0,89% et le Stoxx 600 0,78% à son plus haut niveau depuis le 27 janvier.

Au moment de la clôture en Europe, la Bourse de New York était également dans le vert, avec les trois indices à un niveau record. Wall Street est portée par le secteur de l'énergie et des inscriptions au chômage à leur plus bas niveau en près de 43 ans, dans un marché par ailleurs focalisé sur les derniers résultats trimestriels.

Sur le plan macroéconomique, les données publiées par l'office fédéral de la statistique montrent que l'Allemagne a battu en 2016 son record en matière d'excédent commercial, ce qui pourrait alimenter les tensions avec ses principaux partenaires, en premier lieu les Etats-Unis où l'administration Trump reproche à Berlin d'utiliser à son avantage un euro sous-évalué.

Du point de vue sectoriel, les valeurs de la santé de la banque et de l'énergie sont en tête des hausses avec des gains respectifs de 1,53%, 1,25% et 1,23%. Seul l'indice des produits alimentaires et des boissons a terminé dans le rouge.

Aux valeurs, Eutelsat s'est envolé de 8,17%, meilleure performance du Stoxx 600. L'opérateur de satellites a relevé son objectif de marge et annoncé la création d'une coentreprise avec l'américain ViaSat pour accélérer son développement dans l'internet dans les avions.

A Paris, Sanofi a bondi de 4,62%, plus forte hausse du CAC 40, de l'EuroStoxx 50 et du FTSEurofirst 300, après avoir rassuré le marché la veille par ses performances commerciales.

En queue du CAC 40, Publicis a reculé de 1,49%, plombé par un net recul de ses ventes aux Etats-Unis et par l'inscription d'une charge de dépréciation de 1,44 milliard d'euros sur ses actifs dans le numérique.

Il est suivi de Pernod Ricard (-1,29%), malgré une performance brillante du whisky Jameson aux USA et du redémarrage du cognac Martell qui ont permis de contrebalancer un revers en Inde.   Suite...

 
À Paris, le CAC 40 a fini en hausse de 1,25%. Le Footsie britannique a gagné 0,57% et le Dax allemand 0,86%. /Photo prise le 8 février 2017/REUTERS