Air France propose un accord à ses pilotes, peu convaincus

jeudi 9 février 2017 19h20
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Air France a proposé jeudi à ses pilotes un accord prévoyant notamment la création d'une compagnie court et moyen-courrier aux coûts réduits, mais leurs principaux syndicats se sont montrés sceptiques et ont dénoncé l'arrêt des négociations.

La compagnie aérienne, dont la tentative de développer sa low cost Transavia en Europe avait provoqué une grève dure des pilotes en 2014, se retrouve à nouveau dans des sables mouvants, avec un accord ouvert à signature jusqu'au 24 février, voire plus tard en cas de consultation lancée par ses syndicats.

Outre un changement de ton reflétant le nouveau plan "Trust Together" de sa maison mère Air France-KLM , la direction d'Air France a multiplié les garde-fous et les incitations pour convaincre ses pilotes tout en tentant de solder enfin son plan précédent, "Transform 2015".

"La nouvelle compagnie sera détenue par Air France et ne pourra être vendue. Les droits de trafic resteront Air France", précise la compagnie dans un communiqué.

Le projet d'accord garantit en outre que la flotte de la nouvelle compagnie, connue sous le nom de projet "Boost", ne dépassera pas 18 avions moyen-courriers et 10 long-courriers et qu'elle emploiera des pilotes d'Air France "avec les règles d'utilisation et de rémunération" de la compagnie.

Air France prévoit d'embaucher plus de 1.000 hôtesses et stewards pour cette nouvelle compagnie, dont le premier vol moyen-courrier est prévu dès cet automne et le démarrage du long-courrier à l'été 2018.

La compagnie compte également recruter 200 pilotes par an, autant pour remplacer des départs en retraite que pour alimenter la croissance générée par la nouvelle compagnie. En misant sur des pilotes plus jeunes, donc moins rémunérés, Air France compte au total économiser 35 millions d'euros.

Pour que la nouvelle compagnie soit réellement économique, Air France prévoit de réduire d'environ 15% les coûts de ses pilotes et de l'ordre de 40% ceux de ses hôtesses et stewards, avec lesquels des négociations se poursuivent en parallèle dans l'espoir d'aboutir d'ici fin février.   Suite...

 
Air France a proposé jeudi un accord à ses pilotes, portant notamment sur la création d'une nouvelle compagnie moyen et long-courrier, mais les deux principaux syndicats de pilotes ont dit à Reuters être sceptiques concernant cette proposition. /Photo d'archives/REUTERS/Marcus R Donner