9 février 2017 / 09:34 / il y a 6 mois

Les Bourses européennes ouvrent en hausse

Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse, soutenues notamment par les secteurs de l'énergie et des banques. À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,43 % à 4.787,14 points vers 8h20 GMT. À Francfort, le Dax s'adjuge 0,51% et à Londres, le FTSE gagne 0,19%. /Photo d'archives/Kai Pfaffenbach

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse, soutenues notamment par les secteurs de l'énergie et des banques.

Une vague de résultats anime la tendance.

À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,43 % à 4.787,14 points vers 8h20 GMT. À Francfort, le Dax s'adjuge 0,51% et à Londres, le FTSE gagne 0,19%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,51 %, le FTSEurofirst 300 0,41% et le Stoxx 600 0,49%.

Sur le front macroéconomique, l'Allemagne a battu son record d'excédent commercial en 2016 malgré un recul des exportations ayant pesé sur les chiffres de décembre, montrent les données publiées jeudi par Destatis, l'office fédéral de la statistique.

L'excédent commercial 2016 s'élève à 252,9 milliards d'euros après un précédent record à 244,3 milliards d'euros en 2015.

Sur le plan sectoriel, les valeurs des services aux collectivités (+0,86) se placent en tête des sous-indices du Stoxx 600. Les valeurs des banques et de l'énergie, qui avaient clôturé en forte baisse mercredi, regagnent du terrain avec des hausses de 0,47% et 0,35%.

En queue de peloton, le secteur des ressources de base perd 0,21%.

Aux valeurs, Société générale progresse de plus de 2%, plus forte hausse du CAC 40. La banque a annoncé qu'elle allait introduire en Bourse ALD, sa filiale de leasing et de gestion de flottes de véhicules, à l'occasion de la publication de résultats annuels soutenus par une forte diminution du coût du risque à travers l'ensemble de ses métiers.

Total, qui a vu ses résultats rebondir au quatrième 2016, prend 0,27%. Le groupe a également annoncé son intention de poursuivre ses achats de ressources pétrolières et gazières "attractives", tout en maintenant ses efforts en matière d'économies.

Eutelsat gagne 4,72%, meilleure performance du Stoxx 600. L'opérateur de satellites a relevé son objectif de marge et annoncé la création d'une coentreprise avec l'américain ViaSat.

Legrand, qui a annonncé des résultats 2016 en hausse, s'octroie plus de 2%.

Pernod Ricard se replie de 0,18%. Le numéro deux mondial des spiritueux a publié des résultats semestriels en progression, portés par la solide dynamique de son whisky Jameson aux Etats-Unis et par le redémarrage des ventes de son cognac Martell en Chine.

Publicis cède 4,39%, affichant la plus forte perte du CAC 40. Le numéro trois mondial de la publicité a clôturé laborieusement 2016, plombé par un net recul de ses ventes aux Etats-Unis et par l'inscription d'une charge de dépréciation de 1,44 milliard d'euros sur ses actifs dans le numérique.

A Francfort, Commerzbank est sanctionné (-1,53%). Elle a publié jeudi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes mais la deuxième banque d'Allemagne a aussi jugé qu'il lui fallait faire encore davantage d'efforts pour renouer avec une croissance durable.

Thyssenkrupp recule de 1,18%. Le groupe industriel allemand a fait état d'un bond de 40% de son bénéfice d'exploitation ajusté au premier trimestre de son exercice décalé.

Sur le marché des changes, le dollar marque le pas après avoir rebondi. Son élan est freiné par la baisse des rendements obligataires des emprunts d'Etat américains à sept, 10 et 30 ans. Les investisseurs excluent une nouvelle hausse des taux de la part de la Réserve fédérale en mars au vu des incertitudes entourant la nouvelle politique économique présidentielle.

Le billet vert recule légèrement face à un panier de devises de référence, son indice revenant à 100,2400, mais gagne 0,37% face au yen , à 112,34 yens.

Les incertitudes politiques en Europe et notamment celles entourant la future élection présidentielle en France pèsent sur l'euro, qui, après avoir nettement reculé, parvient à limiter son repli à 0,06% face au dollar à 1,0691 dollar.

Dans ce climat, l'écart de rendement entre les dettes française et allemande est à ses plus hauts niveaux depuis novembre 2012.

Sur le marché des métaux précieux, l'or joue son rôle de valeur refuge, proche d'un pic de trois mois à 1.241,70 dollars l'once atteint mercredi.

Sur le marché pétrolier, les cours se stabilisent. L'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a fait état d'une baisse des stocks d'essence plus forte que prévu. Le baril de Brent s'échange aux alentours de 55,60 dollars et celui du brut léger américain autour de 52,80 dollars.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below