Pernod Ricard confirme son accélération malgré un revers en Inde

jeudi 9 février 2017 11h40
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard a publié jeudi des résultats semestriels portés par la brillante performance de Jameson aux Etats-Unis et le redémarrage de Martell en Chine, qui ont permis de compenser un revers en Inde, deuxième marché du groupe avec la Chine.

Malgré les effets de la "démonétisation" indienne, le numéro deux mondial des spiritueux a maintenu la cadence de ses ventes avec une croissance organique de 4% au cours du semestre clos le 31 décembre, identique à celle du premier trimestre.

Le groupe, qui retrouve le niveau de croissance qu'il s'était fixé pour le moyen terme lors de la présentation de son plan stratégique de juin 2015, a confirmé ses objectifs annuels.

En Inde, les ventes ont reculé d'environ 5% en novembre et décembre, le retrait des billets de 500 et 1.000 roupies ayant plombé les ventes de whiskies locaux qui représentent l'essentiel du chiffre d'affaires du groupe dans le pays.

"Nous ne changeons rien à nos prévisions malgré cet aléa temporaire, compensé par des résultats meilleurs que prévu en Chine", a déclaré à Reuters le PDG du groupe, Alexandre Ricard.

La chute de la consommation indienne a ramené à seulement 3% la croissance de Pernod dans le pays - après une hausse de 8% au premier trimestre - et le groupe a indiqué que l'impact de la démonétisation se ferait encore sentir au 3e trimestre.

Alexandre Ricard a également dit "suivre de très près" l'évolution de la situation aux Etats-Unis, premier pays du groupe, où un éventuel relèvement des taxes à l'importation pèserait lourdement sur l'activité.

Les produits importés comme le cognac français ou le whisky irlandais représentent les deux tiers des ventes de Pernod Ricard dans le pays et sont, par essence, impossibles à délocaliser.   Suite...

 
Pernod Ricard a publié jeudi des résultats semestriels en progression, portés par la solide dynamique de son whisky Jameson aux Etats-Unis et par le redémarrage des ventes de son cognac Martell en Chine. Le résultat opérationnel courant, à 1,50 milliard d'euros, s'inscrit en ligne avec les attentes. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen