Dow et DuPont proposent des concessions à l'UE pour leur fusion

mercredi 8 février 2017 12h27
 

BRUXELLES (Reuters) - Dow Chemical et DuPont ont proposé à la Commission européenne de céder des actifs pour atténuer les inquiétudes des autorités de la concurrence concernant leur projet de fusion de 130 milliards de dollars (122 milliards d'euros), a annoncé Dow Chemical mercredi.

"Les remèdes comprennent le projet de cession d'une partie des activités de DuPont en matière de protection des cultures et de recherche et développement connexes, ainsi que des activités de copolymères d'acide et d'ionomères de Dow", a précisé le groupe dans un courriel.

Les deux groupes ont annoncé en décembre 2015 un accord de fusion qui créera un nouveau géant mondial de la chimie appelé à se scinder ultérieurement en trois.

Ils ont réaffirmé mercredi leur objectif de finaliser l'opération au premier semestre de cette année.

La Commission européenne a confirmé avoir reçu mardi des propositions de la part des deux groupes et attend à présent la réaction des clients et des concurrents avant de valider ces "remèdes" ou d'en demander davantage. Elle craint que le mariage entre Dow et Dupont n'aboutisse à une hausse des prix et à un choix d'herbicides et de pesticides plus restreint pour les agriculteurs.

La date boutoir pour la décision de la Commission est repoussée du 14 mars au 4 avril.

Le projet de fusion de Dow Chemical et de DuPont figure parmi les trois grosses opérations en cours du secteur avec celle de ChemChina et Syngenta et celle de Bayer et Monsanto.

L'industrie agrochimique cherche à réduire ses coûts en réalisant des économies d'échelle.

(Foo Yun Chee; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

 
Dow Chemical et DuPont ont proposé à la Commission européenne de céder des actifs pour atténuer les inquiétudes des autorités de la concurrence concernant leur projet de fusion de 130 milliards de dollars (122 milliards d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Rebecca Cook