7 février 2017 / 09:17 / il y a 6 mois

Ouverture en baisse pour les Bourses européennes

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse mardi, plombées par les valeurs bancaires après la publication de résultats jugés décevants de BNP Paribas. À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,26% à 4.765,77 points vers 8h10 GMT alors que le Dax allemand (-0,03%) et le FTSE-100 britannique (-0,01%) sont stables. /Photo d'archives/Suzanne Plunkett

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse mardi, plombées par les valeurs bancaires après la publication de résultats jugés décevants de BNP Paribas.

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,26% à 4.765,77 points vers 8h10 GMT alors que le Dax allemand (-0,03%) et le FTSE-100 britannique (-0,01%) sont stables.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,17%, le FTSEurofirst 300 0,02 % et le Stoxx 600 0,08%.

Sur le front macroéconmique, le ministre de l'Economie allemand a annoncé un recul inattendu de 3% de la production industrielle de la première économie de la zone euro, sa plus forte baisse depuis janvier 2009.

La production manufacturière, qui a reculé de 3,4% et le secteur de la construction, en repli de 1,7%, ont largement contribué à cette chute.

Avec une baisse de 0,7%, les banques affichent le plus fort recul des sous-indices du Stoxx 600, sous la conduite de BNP Paribas qui chute de 3,77% après l'annonce d'un bénéfice plus que doublé au quatrième trimestre à mais inférieur aux attentes.

Dans son sillage, Caixabank perd 2,77%, Société générale 2,36% et Crédit agricole 2%.

Les valeurs des produits de base progressent de près de 1% pour afficher la meilleure performance sectorielle. Rio Tinto prend 1,74%, Anglo American 1,30% et ArcelorMittal 1,05%.

Nokia grimpe de 2,73%, plus forte hausse du CAC 40. L'équipementier télécoms bénéficie d'un relèvement de recommandation de Morgan Stanley qui est passé de "pondération en ligne" à "surpondérer" , avec un objectif de cours rehaussé à 5,70 euros.

En deuxième position, Klépierre, qui a fait état de résultats supérieurs à ses attentes en 2016 grâce à la hausse des loyers, gagne 2,13%.

A Francfort, Munich Re perd plus 2%, plus fort repli du Dax. Le groupe allemand, numéro un mondial de la réassurance, a publié un bénéfice net 2016 inférieur aux attentes.

Sur le marché des changes, le dollar reprend un peu du terrain perdu lundi face au yen, en raison en raison de l'aversion au risque des investisseurs qui se sont portés vers la devise japonaise.

Le billet vert, qui a reculé jusqu'à 111,625 yens, un plus bas depuis la fin novembre, progresse de 0,42%, au lendemain d'un repli de 0,8%.

Pénalisé par les incertitudes politiques en Europe, notamment en France, l'euro poursuit son recul face au dollar. La monnaie du bloc des 19 a atteint son plus faible niveau face au dollar depuis le 15 décembre dernier à 1,0663 dollar.

Sur le marché obligataire, l'écart de rendement entre la dette française et allemande a atteint 78 points de base, son plus haut niveau depuis novembre 2012, sur fond d'inquiétudes liées à l'élection présidentielle.

Sur le marché pétrolier, les cours repartent à la baisse. Le baril de Brent perd 0,20% à 55,61 dollars et le brut léger américain recule de 0,17% à 52,92 dollars. Le marché oscille toujours entre les signes de réduction de la production dans le cadre de l'accord entre l'Opep et des pays non-Opep et la tendance à l'augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below