Wall Street ouvre en légère baisse

lundi 6 février 2017 15h47
 

(Reuters) - Wall Street a ouvert lundi en légère baisse, l'optimisme relatif consécutif à la publication de chiffres mensuels de l'emploi bien accueillis cédant la place à des inquiétudes concernant la politique de Donald Trump et le calendrier des resserrements monétaires à venir aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones perd 66,26 points, soit 0,33%, à 20.005,20. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,20% à 2.292,76 et le Nasdaq Composite cède 0,17% à 5.657,19.

Les créations d'emplois ont été plus nombreuses que prévu en janvier aux Etats-Unis, un élément encourageant pour l'administration Trump et la politique de relance qu'elle a promis de mettre en oeuvre.

Le salaire horaire moyen a en revanche à peine progressé, ce qui n'est pas très bon signe pour l'inflation et a conduit certains investisseurs à estimer que la Réserve fédérale ne se presserait pas pour relever les taux d'intérêt.

Les marchés actions s'inquiètent en outre d'entraves sur les échanges résultant de mesures protectionnistes de la part du nouveau président américain.

Donald Trump va devoir livrer une difficile bataille judiciaire pour faire invalider l'ordre d'un juge fédéral qui a suspendu temporairement son décret interdisant l'entrée sur le territoire américain de ressortissants de sept pays à majorité musulmane.

Les variations des indices boursiers restent cependant limitées, en l'absence à l'agenda d'indicateur majeur et de résultat trimestriel d'importance.

Du côté des valeurs individuelles, le joaillier Tiffany cède 2,3% dans les premiers échanges après avoir annoncé dimanche la démission du directeur général, le Français Frédéric Cumenal, à la suite de résultats financiers décevants.

A la hausse, Hasbro grimpe de près de 15% et bat son record après avoir annoncé lundi un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels meilleurs que prévu.   Suite...

 
Wall Street a ouvert lundi en légère baisse. L'indice Dow Jones perd 66,26 points, soit 0,33%. /Photo prise le 14 décembre 2016/REUTERS/Lucas Jackson