6 février 2017 / 11:39 / il y a 7 mois

Unicredit a lancé son augmentation de capital record

UniCredit a lancé lundi la plus grande augmentation de capital jamais opérée par une société italienne, les 13 milliards d'euros que la banque espère lever étant censés reconstituer ses fonds propres après un nettoyage de son bilan. /Photo d'archives/Stefano Rellandini

MILAN (Reuters) - UniCredit a lancé lundi la plus grande augmentation de capital jamais opérée par une société italienne, les 13 milliards d'euros que la banque espère lever étant censés reconstituer ses fonds propres après un nettoyage de son bilan.

Les banques italiennes ploient sous l'imposant fardeau de créances douteuses héritées d'une période de forte récession, obligeant le secteur bancaire à multiplier les appels au marché et à se consolider afin que le gouvernement gagne son pari de rétablir la confiance.

UniCredit, première banque italienne par l'actif, a dit la semaine dernière qu'elle enregistrerait une perte de 11,8 milliards d'euros au titre de l'exercice 2016 en raison de charges exceptionnelles liées surtout à des dépréciations de créances, dont elle doit céder un montant de 17,7 milliards d'euros conformément à un plan de restructuration présenté en décembre par l'administrateur délégué Jean-Pierre Mustier.

Dans ce cadre, la banque a annoncé samedi la signature d'un accord avec les syndicats portant sur la suppression de 3.900 emplois en Italie.

La suppression de 14.000 emplois d'ici 2019 figure aussi dans le plan de Jean-Pierre Mustier, qui occupe ses fonctions depuis juillet seulement.

UniCredit a dit qu'elle comptabiliserait une charge exceptionnelle de restructuration de 1,7 milliard d'euros au quatrième trimestre, correspondant à la suppression de 5.600 emplois au total.

L'action de la banque a fini en baisse de 6,86% à 12,21 euros à la Bourse de Milan, plus forte perte des indices européens Stoxx 600 et FTSEurofirst 300, tandis que le secteur bancaire italien dans son ensemble abandonnait 4,67%.

Les droits de souscription à l'augmentation de capital, la plus importante en Europe depuis 2010, ont chuté de 18,85%.

Les actionnaires qui n'exerceront pas ce droit s'exposent à une dilution de plus de 70%. La banque a dit vendredi dernier qu'aucun de ses actionnaires ayant une participation de 3% au moins ne s'était encore engagé à souscrire à son appel au marché.

Le premier actionnaire est la société d'investissement américaine Capital Research and Management Company, avec 6,7% du capital, suivi du fonds souverain d'Abou Dhabi Aabar et du gérant d'actifs Blackrock, chacun ayant 5% à peu près.

Des sources avaient dit à Reuters en janvier qu'Aabar était disposé à souscrire à l'augmentation de capital.

UniCredit propose 13 actions nouvelles au prix unitaire de 8,09 euros pour cinq actions ordinaires ou bons d'épargne détenus, soit l'équivalent d'une décote de 38% sur le cours de l'action hors droit de souscription.

L'augmentation de capital court jusqu'au 10 mars, date à laquelle la banque doit honorer le versement d'un coupon sur un emprunt obligataire à haut risque, ce qu'elle ne pourrait faire sans augmenter son capital au-dessus des seuils réglementaires.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below