Toyota relève sa prévision annuelle, Suzuki porté par l'Inde

lundi 6 février 2017 11h46
 

par Naomi Tajitsu

TOKYO (Reuters) - Toyota Motor a relevé lundi de 9,7% sa prévision de bénéfice annuel à la faveur de l'affaiblissement du yen et des mesures de réduction des coûts, tandis que le bénéfice trimestriel de Suzuki a dépassé les attentes grâce à l'Inde.

Le deuxième constructeur automobile mondial a réduit ses coûts en achetant plus de pièces automobiles localement et en commercialisant des voitures produites localement de manière plus offensive afin d'atténuer l'impact de la vigueur du yen dans le cadre des mesures d'urgence adoptées l'an passé, lorsque le dollar était tombé à 100 yens.

Toyota prévoit un bénéfice net sur l'exercice 2016-2017 clos le 31 mars de 1.700 milliards de yens (14,02 milliards d'euros), alors qu'il projetait auparavant 1.550 milliards. Il projette dorénavant un bénéfice d'exploitation annuel de 1.850 milliards de yens au lieu des 1.700 milliards prévus en novembre.

Les analystes prévoient un bénéfice net de 1.721 milliards de yens et un bénéfice d'exploitation de 2.020 milliards.

Toyota s'attend donc toujours à ce que son bénéfice annuel sur l'ensemble de l'année soit inférieur au record de 2.310 milliards de yens dégagé sur l'exercice précédent. Mais ses perspectives s'améliorent car il table, pour son exercice clos fin mars, sur un cours dollar-yen autour de 107, contre 103 auparavant, et un cours euro-yen d'environ 118, contre 114 précédemment.

Avec des prix à la pompe historiquement bas, la demande de gros véhicules a explosé aux États-Unis, incitant Toyota et d'autres constructeurs nippons tels que Honda Motor à privilégier les SUV au détriment des berlines, qui était leur fer de lance sur ce marché.

L'an dernier, Toyota a augmenté les exportations de ses SUV RAV4 depuis le Canada et de ses pick-up Tacoma depuis le Mexique pour tenter tant bien que mal de répondre à la demande de son principal marché.

  Suite...

 
Toyota Motor a relevé lundi de 9,7% sa prévision de bénéfice annuel à la faveur de l'affaiblissement du yen et des mesures de réduction des coûts. Le deuxième constructeur automobile mondial anticipe un bénéfice net sur l'exercice 2016-2017 clos le 31 mars de 1.700 milliards de yens (14,02 milliards d'euros). /Photo prise le 10 janvier 2017/REUTERS/Mark Blinch