Snap dévoile ses comptes en vue de son IPO à $3 mds

vendredi 3 février 2017 08h38
 

(Reuters) - Snap, le propriétaire du service de messagerie Snapchat, a dévoilé ses comptes pour la première fois jeudi à l'approche de son introduction en Bourse à l'occasion de laquelle il espère lever jusqu'à trois milliards de dollars (2,8 milliards d'euros).

Le groupe basé à Los Angeles a dit avoir réalisé un chiffre d'affaires 2016 de 404,5 millions de dollars, contre 58,7 millions en 2015, avec une augmentation de 48% de son nombre d'utilisateurs actifs à 158 millions.

Malgré cette forte croissance, l'exercice s'est soldé par une perte de 514,6 millions de dollars à comparer à un résultat négatif de 372,9 millions en 2015.

Snap mise sur une introduction en Bourse dès le mois de mars et pourrait alors être valorisé entre 20 et 25 milliards de dollars, selon des sources. Cela représenterait la valorisation la plus élevée pour une IPO dans le secteur des hautes technologies aux Etats-Unis depuis celle de Facebook, dont le service concurrent Instagram compte 600 millions d'utilisateurs actifs.

Snap, créé en 2012 sous la forme d'une application gratuite générant des messages éphémères, tire l'essentiel de ses revenus des publicités sur sa plate-forme mais a aussi lancé l'an dernier des lunettes connectées.

La société, qui a triplé ses effectifs l'an dernier à 1.859 salariés, sera cotée sur le New York Stock Exchange avec le code "SNAP". A l'issue de l'IPO, ses fondateurs Evan Spiegel et Robert Murphy conserveront le contrôle du groupe grâce à des actions spéciales leur assurant 10 droits de vote pour chaque action détenue.

Les autres actionnaires actuels disposeront d'un droit de vote par action tandis que les nouveaux actionnaires ne disposeront d'aucun droit de vote, ce qui ne s'était encore jamais vu pour une introduction en Bourse à Wall Street et pourrait susciter la défiance de certains investisseurs.

(Lauren Hirsch, Véronique Tison pour le service français)

 
Snap, le propriétaire du service de messagerie Snapchat, a dévoilé ses comptes pour la première fois jeudi à l'approche de son introduction en Bourse à l'occasion de laquelle il espère lever jusqu'à trois milliards de dollars (2,8 milliards d'euros). /Photo prise le 26 janvier 2017/REUTERS/Lucy Nicholson