February 2, 2017 / 9:09 AM / 6 months ago

Les Bourses européennes ouvrent en baisse, à l'exception de Londres

4 MINUTES DE LECTURE

A l'exception de Londres, les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, au lendemain de la décision attendue de la Réserve fédérale de laisser sa politique monétaire inchangée. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,08 % à 4.790,81 points vers 08h45 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,35% mais à Londres, le FTSE prend 019%. /Photo prise le 1er février 2017/REUTERS

PARIS (Reuters) - A l'exception de Londres, les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, au lendemain de la décision attendue de la Réserve fédérale de laisser sa politique monétaire inchangée.

Une série de résultats d'entreprises mitigés anime la tendance.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,08 % à 4.790,81 points vers 08h45 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,35% mais à Londres, le FTSE prend 019%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,29 %, le FTSEurofirst 300 0,22% et le Stoxx 600 perd 0,1 %.

Sur le plan sectoriel, les valeurs technologiques, les produits de base et le secteur des voyages affichent les plus fortes hausses avec des gains respectifs de 1%, 0,6% et 0,95%.

A l'inverse, les valeurs de la santé (-0,96%) et celles de l'automobile (-1,15%) sont en queue de peloton.

A Francfort, Deutsche Bank recule de plus de 5%, plus forte baisse du Dax. La banque allemande a annoncé une perte nette de 1,9 milliard d'euros au quatrième trimestre, supérieure aux attentes du marché, le coût de ses litiges hérités du passé ayant annulé les gains dégagés de son activité de trading obligataire.

Daimler perd plus de 2%. Le constructeur a dit anticiper une légère hausse de son bénéfice d'exploitation et de son chiffre d'affaires cette année, une prévision tout juste conforme aux attentes.

A Londres, Reckitt Benckiser Group s'envole de 4,40%, meilleure performance du Footsie. Le fabricant de produits de grande consommation a annoncé être en négociations avancées pour racheter le spécialiste de la nourriture infantile Mead Johnson Nutrition (-1,37%) pour environ 16,7 milliards de dollars (15.5 milliards d'euros).

A l'inverse, AstraZeneca, qui a averti sur ses résultats 2017, recule de 1,30%, parmi les plus fortes baisses du Footsie.

A Paris, en tête des hausses du CAC 40, Nokia prend 3,43%, après l'annonce d'un bénéfice d'exploitation du quatrième trimestre supérieur aux attentes, soutenu par des réductions de coûts et le rachat d'Alcatel-Lucent, dans un marché difficile.

A Milan, UniCredit, qui a fixé le prix de son augmentation de capital de 13 milliards d'euros avec une décote de 38% sur le prix théorique hors droits de souscription, lâche près de 2%.

Sur le marché des changes, le dollar perd du terrain face à un panier de devises de référence, son indice revenant à 99,4890. Certains cambistes espéraient un communiqué de la Fed plus offensif.

Tout en laissant ses taux inchangés à l'issue de la réunion de son Federal Open Market Committee (FOMC), sa première depuis l'entrée en fonctions de Donald Trump, la Réserve fédérale a dressé un tableau relativement optimiste de la conjoncture américaine et redit s'attendre à voir l'inflation remonter à 2%, ce qui valide le scénario de nouvelles hausses de taux dans les prochains mois.

Le billet vert perd 0,34% face au yen, à 112,85 yens.

L'euro prend 0,21% face au dollar à 1,0790 dollar.

Sur le marché pétrolier, le baril de Brent se stabilise à 56,85 dollars après l'annonce de stocks américains de brut plus élevés que prévu.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below