AstraZeneca avertit sur 2017 en attendant un essai déterminant

jeudi 2 février 2017 12h33
 

LONDRES (Reuters) - AstraZeneca a averti jeudi que son bénéfice et son chiffre d'affaires baisseraient encore cette année, les versions génériques du Crestor, son anticholestérol vedette, continuant de peser sur ses ventes.

Le groupe pharmaceutique britannique espère que 2017 marquera un point bas en terme de résultats financiers mais toute amélioration dépendra du succès de nouveaux médicaments et des résultats très attendus d'un essai clinique d'une combinaison de deux traitements du cancer du poumon, jugée prometteuse par le groupe et risquée par les investisseurs.

Pour cette année, AstraZeneca anticipe une baisse de son chiffre d'affaires pouvant aller jusqu'à 5% et un bénéfice par action hors exceptionnels ("core") en recul de 13% à 16% par rapport en monnaie locale par rapport à celui de 4,31 dollars réalisé en 2016.

Cela implique que, pour la première fois, le directeur général, Pascal Soriot, n'atteindra pas le seuil de 4,20 dollars de bénéfice par action nécessaire pour couvrir au moins une fois et demie le dividende, l'un des facteurs déterminants de sa rémunération variable.

AstraZeneca a perdu ces dernières années son exclusivité sur plusieurs de ses médicaments phares mais il estime aujourd'hui qu'il est en mesure de tourner cette page.

Il a compensé la baisse des ventes en cédant des actifs, ce qui lui permet d'afficher pour le quatrième trimestre un bénéfice par action hors exceptionnels en hausse de 29% à 1,21 dollar malgré une chute de 13% du chiffre d'affaires, à 5,59 milliards de dollars (5,17 milliards d'euros).

A la Bourse de Londres, l'action AstraZeneca perdait 1,11% à 42 livres vers 11h15 GMT alors que l'indice sectoriel européen Stoxx abandonnait 1,04%.

Les analystes de Jefferies notent que la prévision de bénéfice par action, qui implique, en milieu de fourchette, une chute de 15%, est inférieure de 3% au consensus de marché alors que la prévision de chiffre d'affaires est un peu meilleure qu'attendu.

  Suite...

 
AstraZeneca a averti jeudi que son bénéfice et son chiffre d'affaires baisseraient encore cette année, les ventes du Crestor, son anticholestérol vedette, continuant de reculer face à la concurrence des génériques. /Photo d'archives/REUTERS/Phil Noble