Wall Street ouvre en hausse, Apple en vedette

mercredi 1 février 2017 16h02
 

(Reuters) - Wall Street rebondit à l'ouverture mercredi, dopée par Apple, dans l'attente de la décision de la Réserve fédérale à l'issue de la réunion de deux jours de son comité de politique monétaire.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagne 95,43 points, soit 0,48%, à 19.959,52.

Le Standard & Poor's 500, qui restait sur quatre séances de baisse, progresse de 0,43% à 2.288,73 et le Nasdaq Composite prend 0,83% à 5.661,26.

La Réserve fédérale devrait maintenir ses taux inchangés à l'issue de la réunion de son Federal Open Market Committee (FOMC), la première depuis l'entrée officielle de Donald Trump à la Maison blanche.

Mais, comme d'habitude, le marché espère que le communiqué de la banque centrale publié à 19h00 GMT lui donnera de nouveaux indices sur les intentions des responsables de la politique monétaire pour les mois à venir.

Sur le front macroéconomique, le secteur privé aux Etats-Unis a créé 246.000 emplois en janvier, un chiffre nettement supérieur aux attentes et de bon augure pour la statistique officielle de l'emploi vendredi, selon l'enquête mensuelle publiée par ADP.

Sur le plan sectoriel, les valeurs financières et technologiques réalisent les meilleures performances des indices du S&P, avec des gains respectifs de 1,13% et 0,9%.

A l'inverse, l'indice des services aux collectivités affiche le plus fort repli avec une perte de 1,15%.

Aux valeurs, Apple avance de plus de 5%, plus forte hausse du Dow Jones. Le groupe californien, qui gagne 32 milliards de capitalisation boursière, a annoncé une hausse plus marquée qu'attendu des ventes de l'iPhone au cours des trois derniers mois de 2016 mais prévoit pour le trimestre en cours un chiffre d'affaires inférieur au consensus des estimations d'analystes.   Suite...

 
Wall Street rebondit à l'ouverture mercredi, dopée par Apple. Dans les premiers échanges, le Dow Jones gagne 0,48%, le S&P-500 progresse de 0,43% et le Nasdaq Composite prend 0,83%. /Photo prise le 28 décembre 2016/REUTERS/Andrew Kelly