Lufthansa voit la croissance des compagnies du Golfe ralentir

mercredi 1 février 2017 14h54
 

ABOU DHABI (Reuters) - Lufthansa estime que la phase de rapide croissance des compagnies aériennes du Golfe touche à sa fin, ce qui pourrait atténuer la pression sur ce secteur hautement concurrentiel, a déclaré le président du directoire de la compagnie allemande mercredi.

Carsten Spohr, qui s'exprimait après la signature d'accords sur la restauration et la maintenance avec la compagnie d'Abou Dhabi Etihad, a dit observer des signes montrant que la récente expansion des compagnies concurrentes du Golfe avait atteint ses limites.

"Je pense que ce secteur a besoin d'un meilleur équilibre entre (l'offre) et la demande. Et je suis persuadé que nous le verrons dans les années qui viennent", a-t-il déclaré.

Lufthansa critique depuis longtemps la croissance rapide des compagnies du Golfe, notamment Emirates, Qatar Airways et Etihad, assurant que les soutiens publics dont elles disposent créent un environnement déloyal.

Les compagnies européennes comme Lufthansa ont réduit leurs coûts et repensé l'aménagement de leurs cabines pour faire face à leur concurrence sur les vols long-courriers.

Mais certaines compagnies du Golfe, comme Etihad, ont récemment adopté une démarche plus prudente. La compagnie d'Abou Dhabi passe en revue son système de prises de participations dans des groupes européens comme Air Berlin, Alitalia ou Air Serbia.

"Notre stratégie de prises de participations se poursuit", a assuré lors du même événement James Hogan, le directeur général d'Etihad Aviation Group, qui quittera ses fonctions cette année.

Hogan et Sprohr s'exprimaient après la signature d'un accord de 100 millions de dollars (93 millions d'euros) qui permettra à Etihad d'intégrer des services de restauration de la filiale LSG de Lufthansa et d'examiner les possibilités de coopération dans la maintenance avec la compagnie aérienne allemande.

L'accord sur la restauration est de quatre ans et prévoit que LSG fournisse des services dans 16 villes en dehors de la plate-forme d'Abu Dhabi d'Etihad.   Suite...

 
Lufthansa estime que la phase de rapide croissance des compagnies aériennes du Golfe touche à sa fin, ce qui pourrait atténuer la pression sur ce secteur hautement concurrentiel /Photo prise le 21 décembre/REUTERS/Ints Kalnins