Le Printemps mise sur l'homme après une année 2016 difficile

mardi 31 janvier 2017 19h16
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Après une année noire en 2016, plombée par la chute de la fréquentation touristique, le Printemps mise sur l'ouverture de son nouveau magasin dédié à l'homme pour repartir de l'avant.

Après dix mois de travaux, le Printemps de l'homme a rouvert sur le boulevard Haussmann, dans le bâtiment historique du grand magasin.

"L'année a été très difficile jusqu'en octobre mais les affaires sont bien reparties en fin d'année, avec une croissance à deux chiffres en novembre et décembre et un mois de décembre record", a déclaré mardi à la presse Paolo de Cesare, président du Printemps.

Les ventes ont été "correctes" en janvier et si les tendances continuent, la baisse devrait être limitée par rapport au recul de 10% à 15% enregistré au premier semestre de l'exercice qui sera clos fin mars.

Les attentats en France, les grèves et le sentiment d'insécurité ont fait fuir les touristes étrangers et ont lourdement impacté le commerce de luxe parisien en 2016.

Les tendances se sont toutefois nettement améliorées en fin d'année, avec une reprise des achats touristiques dans le monde et un très vif rebond en France (+21%) après leur chute d'il y a un an consécutive aux attentats de novembre 2015 à Paris.

Le Printemps pourrait ainsi finir l'exercice 2016-2017 sur une baisse de ses ventes d'environ 5%, avec un recul un peu plus marqué pour Haussmann, plus dépendant du tourisme que les magasins de province, a précisé Paolo de Cesare.

En 2015-2016, le groupe avait vu ses ventes grappiller 1,0% après une fin d'année noire due aux attentats de novembre.   Suite...

 
Après une année noire en 2016, plombée par la chute de la fréquentation touristique, le Printemps mise sur l'ouverture de son nouveau magasin dédié à l'homme pour repartir de l'avant. "L'année a été très difficile jusqu'en octobre mais les affaires sont bien reparties en fin d'année, avec une croissance à deux chiffres en novembre et décembre et un mois de décembre record", a déclaré mardi à la presse Paolo de Cesare (photo), président du Printemps. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau