26 janvier 2017 / 20:33 / il y a 7 mois

Banco BPM envisage de céder sa filiale de gestion d'actifs

Banco BPM, la troisième banque italienne, envisage de mettre en vente sa filiale de gestion d'actifs Aletti Gestielle SGR afin d'"optimiser" ses actifs. La cession pourrait intervenir avant l'été. /Photo d'archives/Alessandro Garofalo

LONDRES/MILAN (Reuters) - Banco BPM, la troisième banque italienne, envisage de mettre en vente sa filiale de gestion d'actifs Aletti Gestielle SGR afin d'"optimiser" ses actifs, ont dit des sources à Reuters jeudi.

BPM, issue de la fusion l'an dernier des banques Banco Popolare et Banca Popolare di Milano, a demandé à Barclays de lancer une "revue générale de l'entreprise", a dit une porte-parole en assurant que cet examen ne portait pas spécifiquement sur une activité ou une autre.

Selon les sources, Aletti Gestielle a toutes les chances de se rapprocher d'Anima Holding, un autre acteur italien de la gestion d'actifs dont BPM est le premier actionnaire avec 14,67% du capital, mais d'autres candidatures pourront être examinées.

Anima Holding et Barclays n'ont pas souhaité commenter.

Aletti Gestielle, qui faisait partie de Banco Popolare, a quelque 17 milliards d'euros d'actifs sous gestion, un chiffre multiplié par deux sur les cinq dernières années, et pourrait valoir dans les 500 millions d'euros, ont indiqué les sources.

La cession pourrait intervenir avant l'été, a ajouté l'une des sources.

Anima, qualifié de "prétendant naturel" pour Aletti Gestielle par une des sources, est le premier groupe indépendant de gestion d'actifs en Italie avec près de 73 milliards d'euros d'actifs sous gestion et une valorisation de 1,7 milliard d'euros.

Son administrateur délégué Marco Carreri avait affirmé à Reuters en juillet dernier qu'Anima considérait Aletti Gestielle mais aussi Arca comme des cibles potentielles.

Anima, dont Poste Italiane est un autre actionnaire important avec 10,32% du capital, partage les mêmes priorités et le même modèle d'entreprise qu'Aletti Gestielle mais Banco BPM devrait sonder d'autres acteurs du secteur en Europe comme le français Amundi ou le britannique Aberdeen Asset Management, ont poursuivi les sources.

Amundi, qui a une capitalisation de 8,7 milliards d'euros, a récemment pris le contrôle de Pioneer, la filiale de gestion d'actifs d'UniCredit, en coiffant sur le fil un consortium formé d'Anima, de Poste Italiane et de la banque publique Cassa Depositi e Prestiti.

Les sociétés de gestion de taille moyenne en Europe regroupent leurs forces pour grossir et rationaliser leurs activités dans un contexte de pressions sur les tarifs et de durcissement réglementaire.

En octobre, le britannique Henderson Group a annoncé l'acquisition de l'américain Janus Capital Group pour six milliards de dollars.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below