January 26, 2017 / 12:21 PM / 6 months ago

Les marchés européens en hausse à mi-séance

5 MINUTES DE LECTURE

Les Bourses européennes sont en hausse jeudi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 avance de 0,16% (7,80 points) à 4.885,47 points vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,15% et à Londres, le FTSE progresse de 0,41%. /Photo prise le 14 décembre 2016/Benoit Tessier

(Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en hausse jeudi à mi-séance, animées par une série de résultats mitigés.

Sur le front macroéconomique, la première estimation du produit intérieur brut montre que l'économie britannique a conservé une dynamique solide au quatrième trimestre. Le PIB a progressé de 0,6%, un chiffre supérieur au consensus.

À Paris, le CAC 40 avance de 0,16% (7,80 points) à 4.885,47 points vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,15% et à Londres, le FTSE progresse de 0,41%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'octroie 0,41%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,20 % et le Stoxx 600 0,39%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère hausse, de 0,1% à 0,2%, au lendemain de nouveaux records de clôture, au-dessus de 20.000 points pour le Dow Jones.

En Europe, les valeurs de la santé et les valeurs bancaires sont en tête des hausses sectorielles.

Avec des reculs respectifs de 0,64% et 0,6%, les indices des valeurs des loisirs et voyages et des biens de consommation affichent les replis les plus importants.

Aux valeurs, Actelion bondit de plus de 20%, plus forte hausse du Stoxx 600. Le groupe suisse de biotechnologies a annoncé avoir accepté une offre de rachat de l'américain Johnson & Johnson pour 30 milliards de dollars (27,9 milliards d'euros).

Dans le trio de tête, STMicroelectronics, qui s'est montré optimiste pour le début de l'exercice 2017 après avoir signé une fin d'année solide, avance de près de 6,5%.

Fiat Chrysler a annoncé qu'il comptait réduire sa dette nette plus rapidement que prévu cette année pour la ramener sous 2,5 milliards d'euros. Le septième constructeur automobile mondiale progresse de plus de 3%.

Ericsson, qui a ouvert en hausse de plus de 6%, réduit ses gains à 1,92%. Le premier équipementier mondial des réseaux mobiles a fait état d'une perte d'exploitation au quatrième trimestre en dépit de l'annonce d'une baisse de 73% de son dividende et indiqué que son activité réseaux restait faible. Nokia, plus forte hausse du Stoxx 50 et du CAC 40, s'adjuge 3,27%.

Royal Bank of Scotland progresse de 5,19%, en tête du Footsie. La banque a annoncé une provision de 3,1 milliards de livres (3,65 milliards d'euros) dans la perspective d'un accord amiable avec la justice américaine sur ses pratiques de commercialisation de prêts immobiliers titrisés avant la crise financière de 2008.

Diageo gagne 4,34%, réalisant la deuxième meilleure performance de la Bourse de Londres. Le groupe britannique de spiritueux a annoncé une croissance de ses ventes meilleure qu'attendu sur les six derniers mois grâce à une amélioration de ses performances aux Etats-Unis et à la vigueur du dollar américain.

Unilever recule de 4,48%, parmi les plus forts replis du Stoxx 600 et du Footsie. Le groupe britannique de produits de grande consommation a fait état d'une croissance de ses ventes inférieure aux attentes au quatrième trimestre.

Sur le marché des changes, le dollar pâtit des mesures protectionnistes prises par Donald Trump. Le président américain a signé mercredi deux décrets présidentiels pour renforcer la sécurité aux frontières des Etats-Unis et réprimer l'immigration clandestine, qui prévoient notamment la construction d'un mur le long de la frontière avec le Mexique.

Le billet vert se stabilise non loin de ses plus bas niveaux depuis sept semaines face à un panier de devises de référence, l'"indice dollar" revenant à 100,1800.

L'euro s'échange aux alentours de 1,0725 dollar, en deçà du pic de sept semaines atteint mardi.

Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d'Etat de la zone euro ont atteint des plus hauts d'un an, conséquence du regain d'appétit des investisseurs pour les actions et des anticipations de remontée de l'inflation aux Etats-Unis avec les politiques que semble vouloir mettre en oeuvre Donald Trump.

Le rendement de l'emprunt allemand à 10 ans a atteint à 0,48% et celui du rendement à dix ans français, 1%, une première depuis décembre 2015.

Le rendement du papier italien a grimpé à 2,19% en matinée, la décision de la Cour constitutionnelle italienne sur la loi électorale pouvant ouvrir la voie à des législatives anticipées cette année.

Sur le marché pétrolier, le prix du baril s'affiche à la hausse, mais l'augmentation des stocks aux Etats-Unis freine la dynamique positive engendrée par les baisses de production des pays de l'Opep et hors Opep.

Avec Abhinav Ramnarayan, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below