La DCNS et Varsovie s'associent dans les sous-marins

mercredi 25 janvier 2017 17h10
 

par Rina Chandran

VARSOVIE (Reuters) - L'entreprise publique de défense polonaise PGZ a annoncé mercredi avoir signé un protocole d'accord avec le groupe naval militaire français DCNS, susceptible de déboucher sur la construction commune de sous-marins en Pologne.

Ce partenariat témoigne d'une amélioration des relations franco-polonaises après l'annulation l'année dernière par Varsovie d'une commande d'hélicoptères militaires passée auprès d'Airbus Helicopters pour un montant de 3,4 milliards de dollars (3,17 milliards d'euros).

"Cet accord signé garantit à PGZ et aux chantiers navals qu'il possède (...) la possibilité de participer à la construction de sous-marins en Pologne", a déclaré Arkadiusz Siwko, le directeur général de PGZ, dans un communiqué.

Varsovie projette d'investir d'ici 2022 61 milliards de zlotys (14 milliards d'euros) dans du matériel militaire, notamment trois sous-marins.

Alain Fougeron, directeur délégué au commerce international de DCNS, a dit voir dans cet accord une bonne opportunité de développer une coopération élargie.

La Pologne, qui est membre de l'Otan, est l'un des rares pays européens qui consacre 2% de son PIB à son budget de la défense, conformément aux objectifs définis par l'Alliance atlantique.

(Marcin Goettig, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 
L'entreprise publique de défense polonaise PGZ a annoncé mercredi avoir signé un protocole d'accord avec le groupe naval militaire français DCNS, susceptible de déboucher sur la construction commune de sous-marins en Pologne. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé