25 janvier 2017 / 16:13 / il y a 8 mois

La demande pétrolière augmentera jusqu'en 2040, d'après le rapport annuel BP

La demande pétrolière mondiale continuera à croître jusque dans les années 2040 en raison d'une consommation accrue de produits à base de plastique et malgré le développement rapide de la voiture électrique, estime BP dans son rapport annuel sur les perspectives énergétiques. /Photo d'archives/REUTERS/Sergei Karpukhin

LONDRES (Reuters) - La demande pétrolière mondiale continuera à croître jusque dans les années 2040 en raison d‘une consommation accrue de produits à base de plastique et malgré le développement rapide de la voiture électrique, estime BP dans son rapport annuel sur les perspectives énergétiques publié mercredi.

Dans cet Energy Outlook qui fait référence, le groupe pétrolier britannique estime que les réserves de pétrole exploitable, qu‘il chiffre à 2.600 milliards de barils, sont suffisantes pour répondre deux fois à la demande jusqu‘en 2050.

Selon les prévisions de BP, l‘augmentation de la demande sur la période, qui est de 1 million de barils par jour actuellement, devrait ralentir pour tomber à 400.000 bpj à l‘horizon 2035, année où la consommation atteindra environ 110 millions de bpj.

La demande continuera à augmenter jusque dans les années 2040, estime Spencer Dale, l‘économiste en chef de BP. En raison de la force croissance économique des pays en développement d‘Afrique et d‘Asie, la consommation de plastique et de fibres textiles fabriquées à partir du pétrole alimentera la hausse de la demande globale.

“L‘essentiel de la croissance n‘est pas lié aux transports (...) mais plutôt au fait que le pétrole est une matière première pour d‘autres produits, notamment dans la pétrochimie et le textile”, explique Spencer Dale.

Malgré l‘amélioration de l‘efficacité énergétique des moteurs à essence et la multiplication par 100 du nombre de véhicules électriques, la demande pétrolière globale liée à l‘automobile devrait passer de 19 millions de bpj en 2015 à 23 millions de bpj en 2035 parce que le parc automobile mondial va augmenter, estime le pétrolier. Le parc automobile électrique, qui devrait atteindre 100 millions de véhicules d‘ici 2035, ne devrait représenter que 5 à 6% du parc total, estime BP.

L‘an dernier, BP tablait sur 70 millions de véhicules électriques en 2035. Cette prévision a été relevée de 30 millions d‘unités en raison notamment de la baisse du coût des batteries, explique Spencer Dale.

Sur le plan de l‘environnement, BP anticipe un ralentissement marqué de l‘augmentation des émissions de dioxyde de carbone sur les 20 prochaines années. Ces émissions, qui augmentent de 2,1% par an actuellement, ne devraient plus progresser que de 0,6% par an, ce qui représenterait le taux d‘augmentation le plus faible depuis 1965. Au total, les émissions de CO2 augmenteront de 13% entre maintenant et 2035.

Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below