25 janvier 2017 / 09:07 / il y a 7 mois

Les Bourses européennes ouvrent en hausse

Les Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, portées comme Wall Street la veille par de bons résultats. À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,75% à 4.866,15 points vers 08h25 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,75% également et, à Londres, le FTSE avance de 0,51%. /Photo d'archives/Regis Duvignau

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, portées comme Wall Street la veille par de bons résultats, tandis que le dollar recule dans des marchés qui s'interrogent sur l'impact de la politique de Donald Trump.

À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,75% à 4.866,15 points vers 08h25 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,75% également et, à Londres, le FTSE avance de 0,51%, porté par le secteur des valeurs minières.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 0,87%, le FTSEurofirst 300 0,81% et le Stoxx 600 0,79%.

La Bourse de Tokyo a gagné 1,43% tandis que les obligations souveraines du pays ont chuté à la suite de la décision, contre toute attente, de la Banque du Japon de ne pas acheter d'obligations à échéances courtes - entre un et cinq ans - ce qui semble indiquer qu'elle souhaite réduire ses achats ce mois-ci.

Wall Street a atteint des records pour le S&P-500 et le Nasdaq mardi, avec les ressources naturelles, la finance et la high tech.

Après Alcoa, qui a publié un chiffre d'affaires supérieur aux attentes et prévoit une hausse de 4% de la demande d'aluminium, et Texas Instruments, qui a aussi mieux performé que prévu au quatrième trimestre, les publications se poursuivent aux Etats-Unis avec Boeing, Procter & Gamble AT&T, eBay et Qualcomm.

Sur le plan sectoriel en Europe, les valeurs bancaires (+1,75%), l'assurance (+1,3%), l'automobile (+1,29%) et les ressources de base (+1,25%) mènent le mouvement de hausse en début de séance.

De bonnes surprises au niveau des résultats soutiennent la cote.

En tête de l'EuroStoxx 50, la banque espagnole Banco Santander s'adjuge 4,2%, à un plus haut de 17 mois, après l'annonce d'un bénéfice net en hausse de 4% et meilleur que prévu au titre de 2016, soutenu notamment par de bons résultats au Brésil.

Plus forte hausse du Stoxx 600, le groupe suisse Logitech fait un bond de 13,55% à 28,50 francs suisses, son plus haut niveau en 8 ans, après avoir publié des résultats trimestriels en forte hausse et relevé dans la foulée ses prévisions pour l'ensemble de son exercice clos fin mars.

La chaîne de librairies britannique WH Smith, qui prévoit des résultats annuels légèrement supérieurs aux attentes des analystes, le suit avec un gain de 7,4%.

Fiat Chrysler progresse de 3,3% dans le sillage de son titre à Wall Street la veille qui a pris 5,8% à la suite de déclarations de Donald de Trump confirmant son intention de réduire les impôts et d'alléger les contraintes réglementaires.

En revanche Intesa Sanpaolo perd encore 3%. La banque italienne pourrait lancer une augmentation de capital de 12 milliards d'euros réservée aux actionnaires de Generali (+1,6%) dans le cadre de son offre d'achat sur l'assureur, rapporte mercredi le quotidien Il Messaggero.

Au plan macroéconomique en Europe, les investisseurs attendent l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, à 09h00 GMT.

Sur le marché des changes, le dollar perd un peu de terrain face au yen dans l'inquiétude face au protectionnisme de Donald Trump, qui atténue la dimension jugée positive de sa volonté de relance économique et de dérégulation.

L'euro recule très légèrement face au dollar, autour de 1,0723.

La livre se maintient autour 1,2520 pour un dollar après l'arrêt sans surprise de la Cour suprême britannique ordonnant au gouvernement de consulter le Parlement avant d'entamer la procédure de divorce avec l'Union européenne. Cette décision lève une partie des incertitudes qui planent sur la livre en ouvrant la voie à Theresa May pour lancer les négociations de sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

Sur le marché du pétrole, le Brent consolide ses gains de la veille. La perspective d'une augmentation des stocks aux Etats-Unis freine la dynamique positive impulsée par les baisses de production des pays de l'Opep et hors Opep. Les données de l'American Petroleum Institute montrent que les stocks de brut, d'essence et de diesel ont augmenté la semaine dernière. L'Agence américaine d'information sur l'énergie(EIA) publie ses chiffres à 15h30 GMT.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below