25 janvier 2017 / 08:17 / dans 8 mois

Légère baisse du climat des affaires en janvier

Le climat des affaires, qui avait atteint en décembre un plus haut depuis l'été 2011, a légèrement fléchi ce mois-ci en France, notamment pénalisé par un recul marqué dans les services, selon les données publiées mercredi par l'Insee. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Le climat des affaires, qui avait atteint en décembre un plus haut depuis l‘été 2011, a légèrement fléchi ce mois-ci en France, notamment pénalisé par un recul marqué dans les services, selon les données publiées mercredi par l‘Insee.

L‘indicateur global du climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d‘entreprise interrogés dans le cadre de cette enquête mensuelle, s‘inscrit en baisse d‘un point, à 104, tout en restant supérieur à sa moyenne de long terme de 100.

Le climat des affaires s‘est maintenu dans la plupart des secteurs mais a connu un recul prononcé dans les services, où les perspectives se dégradent dans totalité des secteurs, particulièrement l‘hébergement-restauration et l‘immobilier.

Par secteurs, l‘indicateur de l‘industrie manufacturière est resté stable à 106, son plus haut niveau depuis août 2011, conformément aux attentes des économistes interrogés par Reuters.

A l‘inverse, celui des services a nettement fléchi, abandonnant quatre points à 102 pour retrouver son niveau de novembre.

L‘indicateur du bâtiment a progressé d‘un point à 99, et celui du commerce détail a quant à lui cédé un point, à 106.

L‘indicateur de retournement pour l‘ensemble de l‘économie reste dans la zone indiquant une conjoncture favorable, souligne l‘Insee.

Dans les services, le solde d‘opinions relatif à l‘activité passée recule légèrement mais les chefs d‘entreprise sont nettement moins nombreux qu‘en décembre à anticiper une hausse de l‘activité et de la demande pour les prochains mois.

Dans l‘industrie manufacturière, les chefs d‘entreprise sont moins nombreux (-7 points) qu‘un mois plus tôt à porter un regard positif sur leur activité passée mais leurs perspectives personnelles de production enregistrent une nouvelle progression sensible (+5 points après +2 points en décembre).

Les opinions sur les carnets de commandes globaux sont stables, mais celles sur les carnets de commandes étrangers continuent d‘augmenter pour atteindre leur plus haut niveau depuis juillet 2011.

Dans son enquête trimestrielle de conjoncture dans l‘industrie publiée séparément, l‘Insee fait état d‘un hausse de 0,8 point, à 83,7%, du taux d‘utilisation des capacités de production, qui efface quasiment sa baisse du trimestre précédent.

Dans le bâtiment, les chefs d‘entreprise sont nettement plus nombreux qu‘en décembre à signaler une hausse de leur activité passée, le solde correspondant atteignant son plus haut niveau depuis juillet 2011.

En revanche, l‘opinion des entrepreneurs sur l‘activité prévue s‘inscrit en recul.

D‘après la version préliminaire des indices PMI de Markit publiée mardi, l‘activité dans le secteur privé en France a enregistré ce mois-ci sa plus forte croissance depuis juin 2011, portée par une accélération dans le secteur des services.

Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below