Légère baisse du climat des affaires en janvier

mercredi 25 janvier 2017 09h15
 

PARIS (Reuters) - Le climat des affaires, qui avait atteint en décembre un plus haut depuis l'été 2011, a légèrement fléchi ce mois-ci en France, notamment pénalisé par un recul marqué dans les services, selon les données publiées mercredi par l'Insee.

L'indicateur global du climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise interrogés dans le cadre de cette enquête mensuelle, s'inscrit en baisse d'un point, à 104, tout en restant supérieur à sa moyenne de long terme de 100.

Le climat des affaires s'est maintenu dans la plupart des secteurs mais a connu un recul prononcé dans les services, où les perspectives se dégradent dans totalité des secteurs, particulièrement l'hébergement-restauration et l'immobilier.

Par secteurs, l'indicateur de l'industrie manufacturière est resté stable à 106, son plus haut niveau depuis août 2011, conformément aux attentes des économistes interrogés par Reuters.

A l'inverse, celui des services a nettement fléchi, abandonnant quatre points à 102 pour retrouver son niveau de novembre.

L'indicateur du bâtiment a progressé d'un point à 99, et celui du commerce détail a quant à lui cédé un point, à 106.

L'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie reste dans la zone indiquant une conjoncture favorable, souligne l'Insee.

Dans les services, le solde d'opinions relatif à l'activité passée recule légèrement mais les chefs d'entreprise sont nettement moins nombreux qu'en décembre à anticiper une hausse de l'activité et de la demande pour les prochains mois.

Dans l'industrie manufacturière, les chefs d'entreprise sont moins nombreux (-7 points) qu'un mois plus tôt à porter un regard positif sur leur activité passée mais leurs perspectives personnelles de production enregistrent une nouvelle progression sensible (+5 points après +2 points en décembre).   Suite...

 
Le climat des affaires, qui avait atteint en décembre un plus haut depuis l'été 2011, a légèrement fléchi ce mois-ci en France, notamment pénalisé par un recul marqué dans les services, selon les données publiées mercredi par l'Insee. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau