Le Mexique n'exclut pas un retrait de l'Aléna

mardi 24 janvier 2017 16h11
 

MEXICO (Reuters) - Le Mexique pourrait se retirer de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) si la renégociation de ses termes, réclamée par Donald Trump, ne lui profite pas, a déclaré mardi le ministre mexicain de l'Economie, Ildefonso Guajardo.

"Il n'y aurait pas le choix. S'orienter vers quelque chose de moindre que ce que nous avons aujourd'hui? Cela n'aurait aucun sens de rester", a déclaré Guajardo à la télévision.

"La stratégie pour ce traité doit être gagnante pour tout le monde. Il sera impossible de le vendre ici s'il n'y a pas de bénéfices évidents pour le Mexique."

Donald Trump a retiré lundi les Etats-Unis du Partenariat transpacifique (TPP) et annoncé qu'il renégocierait "en temps voulu" l'Aléna, qui lie Etats-Unis, Mexique et Canada depuis 1994.

(Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

 
Le Mexique pourrait se retirer de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) si la renégociation de ses termes, réclamée par Donald Trump, ne lui profite pas, a déclaré mardi le ministre mexicain de l'Economie, Ildefonso Guajardo (photo). /Photo prise le 9 janvier 2017/REUTERS/Carlos Jasso